REPORTAGE. Au Pré-Saint-Gervais, des collégiens primo-arrivants initiés à la radio et aux enjeux écologiques

Publié le
Écrit par Maxime Fourrier

Pendant une semaine, des journalistes de l'association "Transonore" ont accompagné 17 élèves primo-arrivants du collège Jean-Jacques Rousseau au Pré-Saint-Gervais (93) dans la réalisation d'un podcast sur le thème de la gestion des déchets. Pour son initiative, l’association "Transonore" est lauréate du prix Atout soleil 2022.

Dans la salle de classe du collège Jean-Jacques Rousseau, le résultat d'une semaine de travail acharné résonne. Un podcast d'une vingtaine de minutes réalisé par 17 élèves primo-arrivants, tous âgés entre 11 et 17 ans. Sur les visages, des sourires se dessinent quand les apprentis journalistes reconnaissent le son de leurs voix. Tous écoutent attentivement les reportages qu'ils ont réalisés la semaine précédente au marché du Pré-Saint-Gervais.

Kenza, Aboubakar, Theara et les autres ont profité de l'accompagnement de l'association Transonore avec plusieurs journalistes radio. "Le cœur de ce que nous proposons c'est l'éducation aux médias et la sensibilisation au  développement durable", explique Laure Watrin, ancienne rédactrice à RTL et fondatrice de l'association Transonore. Le projet est notamment réalisé dans le cadre d'une résidence Agora initiée par le département de Seine-Saint-Denis.

"Ces reportages sont un prétexte pour apprendre à communiquer"

Les jeunes collégiens, de la classe baptisée "Cosmos", sont arrivés en France il y a seulement quelques mois. Venus d'Argentine, du Cambodge, de Tunisie, d'Egypte, ou du Pérou, ces élèves apprennent depuis peu les rudiments de la langue de Molière. Ils ont inévitablement des lacunes avec le français, mais leurs bases sont déjà assez solides pour leur confier un micro, un sujet et même un angle, 

Au marché du Pré-Saint Gervais, la joyeuse troupe avait un objectif : savoir ce que deviennent les déchets lorsque la vente est terminée. Ils ont interrogé tour à tour, des vendeurs, un élu, des membres d'associations, un producteur de compost. "J'ai découvert que l'on pouvait faire quelque chose des déchets. On peut les réutiliser, plutôt que les jeter simplement", explique Theara 14 ans.

Une enceinte s'allume dans la classe. La voix de la jeune collégienne retentit : " Bonjour, je m'appelle Theara, je suis journaliste au collège Jean-Jacques Rousseau pour la radio Transonore..." Avant le déplacement au marché, la reporter en herbe avait préparé une série de questions à destination d'un vendeur. Que deviennent les fruits et légumes abîmés ? Y'a-t-il beaucoup d'invendus ? Des questions auxquelles elle a aisément obtenu des réponses. "Ce n'était pas l'interview le plus difficile, le dur c'était de régler le 'zoom' (micro utilisé par les journalistes radio), ça m'a fait stresser", raconte-t-elle.

A côté, son voisin Samuel, 13 ans, acquiesce : "L'utilisation du micro c'était compliquée. Mais on a appris à parler fort et à bien prononcer les mots". Et c'est là tout l'objectif des ateliers de Transonore. "Ces reportages sont un peu un prétexte pour apprendre à communiquer. Certains étaient tétanisés par le stress, mais ils ont réussi", se réjouit Laure Watrin. 

Les vingt minutes du podcast éclairent l'auditeur sur le devenir des légumes invendus, des fruits trop mûrs, ou sur la fabrication du compost. Les 17 collégiens nous renseignent sur la gestion des déchets et sur la multitudes d'activités qui entourent un marché. Et quand ils font le bilan de leur journée de reportage, ils évoquent aussi ce qu'ils ont appris au-delà de leurs interviews. "Je ne connaissais pas le quotidien des gens qui travaillent dans un marché, témoigne Theara, ils se lèvent super tôt !", s'exclame-t-elle.

"L'urgence écologique, personne n'y échappe"

La satisfaction du travail accompli se lit aussi dans les yeux de la professeur de français des jeunes collégiens. "Le micro, ça change le rapport à la parole. Ils soignent leur diction, leur français. Pour certains ça a été un déclic dans l'apprentissage de la langue", résume Sylvie Bertrand, "d'autres auraient même interviewé la terre entière, ces jeunes ont pris davantage confiance." En plus d'améliorer la grammaire, la conjugaison et la confiance en soi, l'initiative portée au collège permet aux jeunes d'en savoir plus sur la transition écologique. "Beaucoup n'avaient aucune connaissance à ce sujet", explique l'enseignante.

Au-delà de l'éducation aux médias, Transonore est un podcast résolument tourné vers le développement durable. "L'urgence écologique, personne n'y échappe. J'essaie de concilier les enjeux sociaux et solidaires et la transition écologique", assume Laure Watrin. Non loin, Sylvie Bertrand abonde : "ce n'est pas parce que l'on ne parle pas bien le français que l'on ne peut pas parler de sujets aussi importants que le climat."

Réaliser un podcast : de l'oral oui, de l'écrit aussi

Dans la salle de classe, les collégiens peaufinent leur travail. Ils enregistrent les transitions avant que le podcast ne soit diffusé sur la plateforme Transonore. Là encore, il s'agit d'un travail d'écriture bienvenu pour la professeur de français : "L'exercice est complet : oral et écrit. Mais surtout il y a de l'interaction. Echanger avec autrui c'est autre chose que de faire un exposé seul." 

VIDEO : Laure Watrin et la journaliste Laurence Peuron aident Theara à enregistrer une transition.

Au Pré-Saint-Gervais, des collégiens primo-arrivants initiés à la radio et aux enjeux écologiques par l'association Transonore. ©France3 PIDF

Le résultat du travail de la classe Cosmos sera présenté en fin d'année scolaire, au mois de juin 2023 à toutes les parties prenantes. En attendant, l'association Transonore est récompensée pour son travail auprès des jeunes et des populations en difficulté avec le prix Atout soleil 2022. "Pour la 15ème édition de son opération de mécénat Atout Soleil, le fonds de dotation "Nos Épaules et Vos Ailes", a choisi de valoriser des initiatives solidaires, intergénérationnelles et innovantes mises en place pour lutter contre les effets durables des crises sur les enfants et les adolescents," souligne la fondation dans un communiqué.

Pour écouter le podcast réalisé l'année dernière par Transonore et des élèves du collège Jean-Jacques Rousseau, cliquez ici.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité