Saint-Denis : un adjoint démis de ses fonctions après avoir été mis en examen pour viols sur mineures

Publié le
Écrit par PDB / AFP

Mathieu Hanotin a annoncé retirer "l'ensemble des délégations" accordées à Adbelmajid Bouhenna, l'un de ses adjoints en charge du handicap. L’élu en question a été mis en examen pour viols, notamment sur une victime de moins de 15 ans.

Sur le site de la mairie de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), il est toujours décrit comme "14e adjoint", en charge de l’inclusivité, du handicap, de l’accès aux droits, et du sport-santé. L’élu Adbelmajid Bouhenna, mis en examen pour plusieurs viols, est pour autant bel et bien démis de ses fonctions, a annoncé samedi le maire socialiste Mathieu Hanotin.

Dans un communiqué, l’édile indique avoir été "prévenu par le procureur de la République de Bobigny que M. Adbelmajid Bouhenna, a été présenté aujourd'hui à un juge d'instruction dans le cadre d'une enquête pour des faits de viols". "Sans remettre en cause le principe de la présomption d'innocence, mais compte tenu de l'extrême gravité des faits reprochés et de la sérénité nécessaire pour conduire les affaires de la municipalité, j'ai décidé de lui retirer immédiatement l'ensemble de ses délégations d'adjoint", ajoute Mathieu Hanotin.

Adbelmajid Bouhenna mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

Adbelmajid Bouhenna est accusé par deux adolescentes de les avoir violées, entre fin 2020 et 2021. Au moment des faits dénoncés, l’une d'entre elles avait moins de 15 ans. Mathieu Hanotin a demandé à l'adjoint de "quitter la vie publique en démissionnant sans attendre du conseil municipal".

Toujours dans le communiqué, la Ville met par ailleurs en avant "son engagement dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles et contre les violences faites aux femmes et réaffirme avec force le respect nécessaire à accorder à la parole des victimes". L’adjoint, lui, a été placé sous contrôle judiciaire, d’après le parquet de Bobigny.