Suspendus, fixés sur un poteau... Installation des avions au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget

La nacelle du premier dirigeable La France, des affiches originales restaurées ou encore des objets d’art témoignant de la « folie des ballons »au 18e siècle. De nombreuses machines qui n’avaient pas été exposées depuis des années seront visibles dans la grande galerie restaurée.

Par France 3 IDF / EB

À travers sa riche collection d’aéronefs, d’aérostats, de maquettes, d’uniformes, de photographies, d’estampes, d’affiches et d’objets d’art, le musée de l’Air et de l’Espace retrace une partie de l' histoire de l'aéronautique. De nombreuses machines qui n’avaient pas été exposées depuis des années sont visibles dans ce musée en rénovation depuis 2012.

L'installation est en cours, les avions rénovés trouvent peu à peu leur place dans l'enceinte de la galerie. Les ouvriers déplacent les engins à l'aide de treuils et de grues pour les placer délicatement sur le sol ou pour suspendre dans les airs.
 
Suspendus, fixés sur un poteau... Installation des avions au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget


La réouverture au public de la Grande Galerie dans l’aérogare historique est prévue en décembre 2019

De style Art déco, l’aérogare a été construite en 1937 à l’occasion de l’Exposition internationale pour accueillir voyageurs et marchandises en provenance du monde entier. L’aéroport, a connu des événements marquants pour l’histoire de l’aéronautique. De Nungesser à Lindberg, il est devenu la référence aéroportuaire pendant des décennies.

Une aérogare restaurée

A sa réouverture en décembre 2019, c’est par la Salle des Huit Colonnes que le visiteur entrera dans le musée. Dans l’ancien hall des arrivées et des départs, les pionniers de l’air ont leurs machines mises en valeur : suspendues dans les airs ou installées sur le sol. Des exemplaires originaux ou des copies des premières machines volantes créées à la fin du XIXe siècle, comme les avions utilisés pendant la Grande Guerre se retrouvent cote a cote dans ce musée qui fut le premier aéroport de Paris.

C’est sur le terrain d’aviation du Bourget créé en 1915 pour les besoins de la guerre, que les compagnies aériennes lanceront, dès 1919, les premières liaisons vers Bruxelles et Londres. Ce site témoigne de la disparition de Nungesser et Coli et du succès de Lindbergh, au-dessus de l’Atlantique-nord en 1927.

 

Sur le même sujet

Dans les rues, un collectif recouvre les tags anti-PMA par de petits cœurs

Les + Lus