Théo mis en examen pour "escroquerie en bande organisée"

Théo Luhaka, gravement blessé lors d’une interpellation par des policiers en 2017, serait impliqué dans des détournements d’aides publiques. Il  a été mis en examen le 10 août dernier pour "escroquerie en bande organisée".
 
Théo Luhaka le 10 janvier 2018.
Théo Luhaka le 10 janvier 2018. © ARNAUD DUMONTIER / MAXPPP
Théo Luhaka, le jeune homme blessé lors d'une interpellation en 2017 à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, a été mis en examen le 10 août dernier pour "escroquerie en bande organisée", a annoncé Le Parisien sur son site internet.

Soupçons d'escroquerie à Aulnay-sous-Bois


L'enquête porte sur l'association dirigée par l'un de ses frères, Mickaël Luhaka.  La justice s'interroge sur l'utilisation des subventions liées à des contrats aidés et sur la réalité des emplois ainsi occupés. Mickaël a été mis en examen en juin 2018 pour "escroquerie en bande organisée au préjudice d'un organisme public, blanchiment, faux et usage de faux, travail dissimulé".

Le 2 février 2017, Théo Luhaka, 22 ans, avait été gravement blessé lors de son interpellation brutale par la police à Aulnay-sous-Bois. Le jeune homme affirme avoir été violé à l'aide d'une matraque. Dans cette affaire quatre policiers ont été mis en examen, dont l'un pour viol.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire théo faits divers