Un surveillant de cantine soupçonné de violences sur des enfants d'une école de Neuilly-Plaisance

18 plaintes ont été déposées contre cet homme accusé d'avoir maltraité des enfants pendant l'heure du déjeuner. Il a été suspendu "par précaution".

Une enquête pour des soupçons de maltraitance contre des enfants a été ouverte en septembre dernier par le parquet de Bobigny à l'encontre d'un surveillant de cantine de l’école du centre de Neuilly-Plaisance (Seine-Saint-Denis), rapportait mercredi France Bleu Paris, confirmant une information du Parisien.

Plusieurs élèves dénoncent des violences corporelles infligées pendant l'heure du déjeuner. En tout, ce sont dix-huit plaintes qui ont été déposées contre cet homme âgé de 42 ans. Plusieurs enfants évoquent des sévices tels que des tirages d'oreilles, des tirages de bras avec beaucoup de force, des pincements et même des balayettes.

Suspendu "par précaution"

Les premiers enfants ont évoqué ces violences dès les premiers jours après la rentrée. Mise au courant, une enseignante a alors alerté la municipalité le 16 septembre. Le lendemain, le surveillant, qui travaille dans cette école depuis deux ans, a été suspendu "par précaution". "On ne rigole pas sur des questions comme celles-là", martèle la mairie de Neuilly-Plaisance, contactée par France 3 Paris Île-de-France. Elle indique également que cet homme "n'avait jamais fait parler de lui dans ses précédentes affectations" et précise qu’elle avait "bien entendu, demandé un casier judiciaire vierge de la personne" lorsqu’elle a été embauchée.

La municipalité précise qu'elle maintiendra cette suspension le temps de l'enquête qui a été confiée à la Brigade de protection de la famille (BPLF) de Neuilly-sur-Marne. La direction de l'école fait, elle, intervenir un psychologue scolaire dans l’établissement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société faits divers