• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Violences policières : G. Collomb et Alliance portent plainte contre un militant d'Aulnay-sous-Bois

Une manifestation en soutien à Théo, en octobre 2017. / © MAXPPP
Une manifestation en soutien à Théo, en octobre 2017. / © MAXPPP

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et le syndicat Alliance ont porté plainte contre Hadama Traoré, qui milite contre les "violences policières" à Aulnay-sous-Bois. Ils lui reprochent des d'avoir tenu des propos diffamatoires lors d'une manifestation, à Paris, en février 2017.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

"Les policiers ils nous tuent, ils nous violent, ils nous frappent ! Qu'ils nous protègent !" Le 15 février 2017, Hadama Traoré avait tenu ces propos lors d'un rassemblement devant le siège du syndicat Alliance à Paris. "On est déterminé à vous nettoyer au Kärcher", avait-il également déclaré. Pour ces popos jugés diffamatoires, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et le syndicat Alliance ont décidé de porter plainte.
Cette manifestation avait eu lieu suite au déclenchement de l'affaire Théo, en février 2017. Le 2 février 2017, le jeune Théo, 22 ans, avait fait l'objet d'une brutale interpellation, dans le quartier de la Cité des 3.000, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Le jeune homme avait dû être opéré dans la nuit d'"une déchirure de l'anus sur 10 cm".

Menace de mettre le feu à la mairie

"Monsieur Traoré (...) a tenu des propos susceptibles de caractériser le délit de diffamation à l'encontre de la police nationale. C'est au nom de la police nationale que le ministre a déposé plainte. C'est la première plainte à son encontre", a indiqué un porte-parole du ministère.

Une audience de consignation doit avoir lieu devant la 17ème chambre du tribunal de grande instance de Paris, le 2 juillet prochain. Hadama Traoré est par ailleurs l'objet d'une autre procédure, diligentée cette fois par le marie LR d'Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza. Pour cette affaire, le militant de 33 ans sera jugé en septembre pour avoir menacé de séquestrer l'élu et de mettre le feu à la mairie.

A lire aussi

Sur le même sujet

Procès tentative attentat près de Notre-Dame de Paris

Les + Lus