Un Soir à Paris : Dansez avec Marc Lavoine et allez au théâtre avec Jean-Paul Lilienfeld

La troupe Des Souliers Rouges pièce présentée aux Folies Bergère à Paris. / © Jean-Laurent Serra - France 3 Paris Ile-de-France
La troupe Des Souliers Rouges pièce présentée aux Folies Bergère à Paris. / © Jean-Laurent Serra - France 3 Paris Ile-de-France

Marc Lavoine danse avec « Les Souliers Rouges » magiques et Jean-Paul Lilienfeld adapte son film « La Journée de la Jupe » en plaidoyer contre le poids des religions. Deux belles idées de sortie ce week-end.

Par Jean-Laurent Serra

Entre la comédie musicale et le ballet, le spectacle  « Les Souliers Rouges » de Marc Lavoine et Fabrice Aboulker présenté aux Folies Bergère, nous plonge dans les coulisses de l’opéra de Paris. Un spectacle qui raconte les péripéties d’une jeune ballerine qui rêve de devenir danseuse étoile. 
 

La danse me fascine parce que c’est un art qui m’échappe


Initié il y a sept ans, le spectacle « Les Souliers Rouges » de Marc Lavoine et Fabrice Aboulker est d’abord sorti sous la forme d’un album en 2016. Aujourd’hui, c’est sur les planches des Folies bergère que ce conte musical adapté d’Andersen est présenté au public « Ce conte, c’est la vie » nous explique Marc Lavoine qui a écrit l’adaptation « ça parle de travail, de vérité, d’amour, d’abnégation.  D’ailleurs on peut faire un parallèle : On entre dans la danse comme on rentre dans les ordres. On ne peut pas faire semblant ». L’histoire raconte les péripéties d’Isabelle, une jeune ballerine, interprétée par Loryn Nounay, qui rêve de devenir danseuse étoile et qui monte à Paris pour tenter sa chance à l’opéra.

Les chanteurs et les danseurs font corps, ils racontent l’histoire


Elle rencontre Victor, un chorégraphe réputé, joué par Guilhem Valayé. Celui-ci  monte un opéra maudit. Il choisit Isabelle qui deviendra sa muse. Mais Voilà, les souliers rouges aux pouvoirs magiques perdent de leur éclat. Un jeune et beau journaliste, interprété par Benjamin Siksou, tombe amoureux d’Isabelle. Un peu à l’image de Cendrillon, la suite de l’histoire vacille entre amour, trahison et malédiction. Conçue comme une comédie musicale-ballet, cette pièce est entièrement portée par les chansons et les chorégraphies. Aucun texte de comédien ne sert la narration. Les 3 chanteurs et les 8 danseurs font corps et vivent l’histoire comme dans un cœur qui bat à l’unisson.
 
« Les Souliers Rouges » jusqu’au 19 avril aux Folies Bergère. Paris 9ème. En savoir plus ici.
 

"La Journée de la Jupe"

Dix ans après son film, Jean-Paul Lilienfeld adapte « La Journée de la Jupe » au théâtre des Béliers Parisiens, en huit clos décapant. À l’époque en 2010, cette chronique sociale en milieu scolaire avait crédité Isabelle Adjani du César de la meilleure actrice.

Le poids des religions et le machisme sévissent toujours

Hier film, aujourd’hui pièce de théâtre « La Journée de la Jupe » dévoile l’histoire de Sonia Bergerac, professeure de lettres dans un collège de banlieue sensible qui vit difficilement les relations quotidienne avec ses élèves. Un jour, elle découvre un pistolet dans le sac d’un élève. Le ton monte, dérape, elle craque et prend la classe en otage. Une chronique sociale qui aborde différents thèmes comme le poids des religions, la discrimination des femmes ou encore la radicalisation « il y a dix ans, on parlait peu de ces thèmes. Aujourd’hui, on en parle plus, mais je n’ai pas l’impression que les choses évoluent. D’où l’idée de le jouer au théâtre » explique Jean-Paul Lilienfeld, le réalisateur du film.

On a joué à sarcelles devant 250 élèves, la pièce a fait réagir

Sur les planches du théâtre des Béliers Parisiens, c’est Gaëlle Billaut-Danno qui reprend le rôle de la professeure. La pièce a récemment été jouée à Sarcelles dans le Val-d'Oise « on a eu des réactions contrastées, de l’empathie, et des témoignages de jeunes femmes qui vivaient cette ségrégation » raconte Gaëlle, la comédienne principale. « On a beaucoup échangé avec les jeunes car les thèmes abordés dans la pièce sont nombreux et ils les concernent. C’est avec les hommes et non pas en opposition avec eux, qu’on pourra faire évoluer les mentalités ». La pièce qui est conçue comme un huit clos tendu et percutant est interprétée avec justesse par l’ensemble des comédiens, Gaëlle Billaut-Danno, Julien Jacob, Hugo Benhamou-Pépin, Lancelot Cherer, Amélia Ewu en alternance avec Sarah Ibrahim, Sylvia Gnahoua, Abdulah Sissoko. A l’affiche aux Béliers Parisiens dans le 18ème arrondissement jusqu’au 31 mars. Elle partira ensuite en tournée dans la région parisienne au mois de septembre, à la rencontre des élèves de banlieue.

« La Journée de la Jupe » jusqu’au 31 mars aux Béliers Parisiens. En savoir plus ici.
 

Sur le même sujet

Les + Lus