• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Surchauffe pour les trains : une nouvelle vague de chaleur annoncée

Des passagers d'un TGV Paris - Genève attendent une solution à la gare de Lyon. / © Didier Morel - France 3 Paris - Île-de-France
Des passagers d'un TGV Paris - Genève attendent une solution à la gare de Lyon. / © Didier Morel - France 3 Paris - Île-de-France

Canicule en vue de nouveau à partir du lundi 22 juillet. Selon Météo France elle sera plus courte, 3-4 jours, mais potentiellement aussi intense que celle du mois de juin. A la SNCF, canicule et transport ne font pas bon ménage.

Par Didier Morel

Le transporteur ferroviaire ne veut pas revivre la surchauffe des premiers grands départs en vacances, notamment en Gare de Lyon à Paris. On se souvient qu'Elisabeth Borne, la ministre des transports avait recommandé aux clients de la SNCF de retarder leur départ.

Des annulations déjà annoncées

Des trains sont d'ores et déjà annulés la semaine prochaine en raison de la canicule
La SNCF annonce des annulations de train entre Paris et Orléans lundi 22  et mardi 23 juillet en raison de l'épisode de canicule.
« La canicule annoncée à partir du lundi 22 juillet nous contraint à réduire la vitesse de circulation et par conséquent à annuler certains trains Rémi et Rémi express », annonce la SNCF.
Certains trains Rémi et Rémi express sont annulés entre Paris et Orléans lundi 22 et mardi 23 juillet 2019 pour cause de canicule annoncée / © SNCF
Certains trains Rémi et Rémi express sont annulés entre Paris et Orléans lundi 22 et mardi 23 juillet 2019 pour cause de canicule annoncée / © SNCF

Revue de détail du dispositif mis en place en cas de canicule

Dès que la canicule dépasse ou menace de dépasser les 34° Celsius, la SNCF met en place son plan "fortes chaleurs". Un plan qui consiste notamment à vérifier les trois points sensibles que sont les voies, les systèmes de signalisation et les caténaires, les câbles qui alimentent les trains en électricité, et cela grâce à des capteurs installés sur tout le réseau. A pied ou avec des engins spéciaux, les agents de la SNCF vérifient et retendent si nécessaire les câbles électriques. Les cheminots vérifient aussi le niveau de dilatation des rails, car les rails sont constitués d’acier à 95%. Ils se dilatent et s’allongent. Si cette déformation est trop importante, les trains doivent limiter leur vitesse.
Découvrez l’impact des fortes chaleurs sur les rails
L'expérimentation des "coupons connectés"
Le coupon connecté est composé d’un tronçon de rail ordinaire équipé, à une extrémité, d’un capteur destiné à mesurer et à transmettre, en permanence, la température du rail tout au long de la journée. Cette mesure permet de définir des seuils de déclenchement des tournées d'inspection.
Les incendies aux abords des voies, appelés « feux de talus » constituent un autre risque lié à la chaleur, et plus particulièrement à la sécheresse.

De l'eau en stock

Que faire en cas de canicule quand on prend le train ? / © SNCF
Que faire en cas de canicule quand on prend le train ? / © SNCF
Par ailleurs pour ce qui est des trains, la SNCF affirme que toutes les rames utilisées durant l'été ont été vérifiées il y a deux mois. Des vérifications qui portaient notamment sur la ventilation et sur la climatisation. Mais il n'est pas impossible qu'en cas de températures très élevées, on ralentisse les trains pour des questions de sécurité. C'est surtout vrai pour les TER et les Intercités.
Enfin dans les gares, là aussi la mobilisation sera importante. Dès le début de l'été, plus d'un million de bouteilles d'eau ont été réparties sur 200 gares pour être distribuées. Une prise en charge est mise en place pour les usagers souffrant de la chaleur.
En 2018, 800 000 bouteilles d'eau ont été distribuées aux voyageurs pendant l'été.
 

Sur le même sujet

Un agriculteur propose des tours... de moissonneuse-batteuse

Les + Lus