"Trop de noirs" : l'entraîneur du PSG Christophe Galtier au coeur de la tourmente

L'entraîneur du PSG est la cible d'accusations graves de la part de Julien Fournier, l'ancien directeur sportif du club de la Côte d'Azur. Selon un mail et une conversation dévoilés par deux médias, Christophe Galtier se serait plaint du nombre de joueurs noirs et musulmans au sein de son précédent effectif chez les Aiglons. Un scandale dont le coach parisien se serait bien passé alors qu'il est sur la sellette, fragilisé par des résultats sportifs décevants.

Malgré la victoire de son équipe 2 à 0 samedi dernier à Nice contre son ancien club, le match avait suscité la colère de Christophe Galtier après le déploiement par les supporters niçois d'une banderole insultante envers sa mère. Trois jours après, le passé azuréen de Christophe Galtier refait surface avec la mise sur la place publique d'échanges qu'il aurait eu avec son ancien directeur sportif Julien Fournier.

Dans un mail authentifié dans une vidéo par le journaliste spécialiste du monde du football Romain Molina et confirmé dans la foulée par RMC Sport, Julien Fournier aurait adressé à la direction anglaise de l'OGN Nice un message relatant une discussion tenue avec le fils de Christophe Galtier. Celui-ci aurait fait état du ressentiment de son père contre une équipe composée essentiellement de "noirs et de musulmans". 

Cette opinion aurait été assumée par Christophe Galtier lors d'un échange de vive-voix avec Fournier dans lequel il faisait état de reproches de supporters sur le nombre de joueurs noirs dans l'équipe, et demandait à ce que soit pris en compte la réalité de la ville. "Nous sommes dans la ville de Jacques Médecin, et notre équipe ne correspond pas à ce que veulent les gens, comme elle ne me correspond pas" aurait également affirmé Christophe Galtier.

Romain Molina dont les précédents enquêtes ont été publiées par le Guardian, la BBC ou New-York Times revient en détail sur son compte youtube sur cette affaire.  

Première réaction suite à cette affaire: le CUP (Collectif Ultras Paris) a affirmé suivre l'affaire de très près dans un communiqué : " Si les faits qui lui sont reprochés sont avérés, il n’est pas acceptable que cette personne reste dans l’organigramme du club. Nous rappelons que nous nous sommes toujours positionnés contre toutes formes de discriminations et ce combat est une cause historique de notre Virage."

En début d'après-midi, Julien Fournier est sorti du silence. L'ancien directeur sportif se défend notamment d'être à l'origine de cette "fuite" selon nos confrères de Nice Matin:  "Je suis actuellement au Brésil loin de cette polémique à laquelle je suis associé à mes dépends. Je ne suis en aucun cas à l’origine de la diffusion de ces informations internes vieilles d’un an au moment de mon départ du club. Je n’ai jamais tiré sur une ambulance, malgré tous nos différends avec Christophe Galtier et j’ai surtout trop de respect pour l’OGC Nice, un club dont j’ai fièrement défendu les couleurs pendant plus dix ans et les gens en place, qui préparent en ce moment l’un des rendez-vous les plus importants de leur histoire en Coupe d’Europe" dit l'ancien directeur sportif de l'OGCN.

Deux heures plus tard, c'est Me Olivier Martin,  l'avocat de Christophe Galtier, qui a dans un communiqué contesté "avec la plus grande fermeté" les propos discriminatoires prêtés à son client.  

Le football français avait déjà été secoué par un scandale similaire en 2011 après des propos de Laurent Blanc  sur des quotas raciaux officieux dans les centre de formations.