Cet article date de plus de 4 ans

Les ultras du PSG seront-ils sanctionnés?

Les ultras parisiens sur la sellette après les actes de vandalisme commis samedi soir à Lyon lors de la finale de la Coupe de la Ligue. Cela va-t-il remettre en cause leur retour dans les tribunes?  Pour l'instant, le PSG n'a pas tranché. Le président de l'OL lui,  réclame des sanctions exemplaires.
La LFP a condamné dimanche "les actes de vandalisme" commis samedi soir par "une partie des supporters du PSG" au Parc OL, où des sièges ont notamment été arrachés dans la tribune nord à l'issue de la finale de la Coupe de la Ligue, remportée par le club parisien contre Monaco (4-1).

La commission de discipline se saisira du dossier jeudi

"Ces événements ont terni la très grande réussite sportive et populaire de cette première finale délocalisée", a déploré la Ligue de football professionnel dans un communiqué, tout en annonçant que le PSG "devra rembourser l'intégralité des très importants dégâts occasionnés", comme le prévoient les règlements. "Dès jeudi prochain, la commission de discipline de la LFP se saisira du dossier pour envisager les suites à donner à ces regrettables incidents", a-t-elle ajouté.

"Il y a eu une volonté de casser ce qui appartient à nos supporters. Ça fait mal, j'en aurais pleuré (samedi) soir, c'est comme si on vient chez vous casser votre maison gratuitement. C'est difficile à supporter", a fustigé Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, après la rencontre contre Rennes (1-1) dimanche après-midi. "J'espère qu'il y aura des sanctions très, très graves parce que le football ne peut pas se développer et se jouer dans ces conditions-là alors que tout avait été parfait", a-t-il encore déclaré.

Le collectif Ultras Paris condamme les dégradations

Environ 12.000 supporters parisiens, dont des membres du Collectif Ultras Paris, avait fait le déplacement à Lyon pour assister à la première finale délocalisée de la Coupe de la Ligue. Dans un communiqué, le collectif Ultras Paris, "condamne avec fermeté les dégradations volontairement commises" lors de la finale.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coupe de la ligue football sport psg as monaco