"L’année prochaine, ce sera la Ligue des champions". Après une 13e victoire en Ligue 1, les supporters brestois s'autorisent à rêver

C'est une troisième victoire consécutive et un treizième match sans défaite d'affilée en Ligue 1 pour le Stade Brestois. Le club garde sa deuxième place au classement du championnat, juste derrière le PSG. De quoi provoquer l'euphorie et faire rêver les spectateurs.

Pour le 24ème journée de Ligue, le Stade Brestois, actuellement deuxième au classement du championnat, a reçu le Havre, ce dimanche 3 mars, au stade Francis-Le-Blé. Le coup de sifflet final a annoncé la victoire des Brestois (1-0). Un but marqué au bout de la 33ème minute, provoquant l'euphorie chez les supporters.

"Ici, c'est Brest !"

Juste avant le coup d'envoi, les supporters ont mis l'ambiance devant le stade de Brest. "C’est euphorique ! Je n’ai jamais connu ça à Brest", déclare Bernard Morvan, un supporter de l'équipe brestoise depuis les années 70. Il continue : "Il y a eu de bonnes équipes à Brest, mais là, il y a de l’homogénéité, une très bonne ambiance, parmi les joueurs, le staff, et les supporters. L’accueil est très bon à Brest, il y a moins de monde, comme à Lens, mais beaucoup de solidarité", précise l'ancien supporter. 

"Ici, c'est Brest !", scande Yannick. "Le vrai secret, c’est l’équipe. L'entraîneur, Éric Roy, a su créer un groupe, c’est ça le football, il n’y a pas besoin de millions pour faire quelque chose. C’est une bande de potes qui jouent au foot"

Des supporters avec des étoiles dans les yeux

Julienne Lansonneur a soutenu son équipe dans le bar Le Pénalty, situé en face du stade. "Il y a eu une simple occasion, ils ont marqué et on s’enflamme. Parce que le stade Brestois, ce sont des vaillants, courageux et ils nous donnent beaucoup de plaisir. C’est très gratifiant pour une petite équipe avec un petit budget", déclare-t-elle.

En 74 ans d'existence, le stade Brestois n'a jamais participé à la coupe d'Europe. Pour y participer, il faut terminer dans les six premiers du classement de la Ligue 1. Bernard Morvan l'admet, "pour l’instant, il est trop tôt pour parler de Coupe d’Europe, on en parlera dans les cinq derniers matchs"

"Moi, j’ai fait mon passeport hier et l’année prochaine, ce sera la Ligue des champions… Real, Barça, on reçoit tout le monde", rigole Brendan avec des étoiles dans les yeux.

Le club brestois vers la Ligue des Champions ?

En cette 24ème journée de championnat, les Brestois ont consolidé leur place de dauphin (46 points), quatre points devant Monaco et juste derrière le PSG. Les joueurs d'Éric Roy restent donc sur une série de 13 matchs sans défaite en Ligue 1. À dix journées de la fin de la saison, Brest est plus que jamais lancé dans la course à la qualification européenne. La Ligue des champions se rapproche de plus en plus du stade Francis-Le Blé. 

Brest a manqué plusieurs occasions de tuer le match : Mahdi Camara n'a pas été assez décisif au moment de placer un plat du pied devant Arthur Desmas à la 51è minute. Et Jonas Martin, entré en jeu au cœur de la deuxième période, a lui trop ouvert son pied sur un service de Jérémy Le Douaron (77e).
Mais l'essentiel est là pour le Stade Brestois qui continue à rêver.