Vacances apprenantes : une semaine au Château de Versailles pour réaliser un court-métrage

10 élèves d’une classe de CM1 de l’école Jean Jaurès de Garges-lès-Gonesse viennent de passer une semaine au Château de Versailles en vue de réaliser un court métrage. Dans l’académie de Versailles, 25 000 élèves vont bénéficier cet été du dispositif "Vacances apprenantes".

La classe de CM1 de l'école Jean Jaurès en résidence au château de Versailles.
La classe de CM1 de l'école Jean Jaurès en résidence au château de Versailles. © DR

 "Les jardins sont magnifiques. Au château de Versailles, on voit en vrai ce que notre maîtresse nous a appris en classe. Du coup je comprends mieux ce que j’ai appris cette année", s'enthousiasme Jade. En classe de CM1 à l'école Jean Jaurès de Garges-lès-Gonesse dans le Val-d'Oise, Jade n’était jamais allée au Château de Versailles. Comme 9 autres de ses camarades de classe, elle vient d’y passer une semaine pour réaliser un court métrage grâce au dispositif "Vacances apprenantes". Au programme de la  semaine : visites commentées du parc, découvertes des Bosquets, journal de bord, atelier théâtre sous la direction de deux comédiennes associées au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines avant le tournage de leur petit film. Des activités qui ravissent Jade : "Au mois de juillet, je ne fais rien. Je préfère être ici, m’amuser avec mes amis, plutôt que rester chez moi, à regarder la télé ou ma tablette", dit-elle tout simplement.

Des vacances culturelles

"Nous menons un atelier pédagogique autour du théâtre basé sur un texte de Pascal Quignard sur le faste et le luxe à la cour du Roi que nous mettons en scène grâce à des comédiennes. Nous allons en faire un court-métrage", explique l'enseignante des élèves, Laetitia Felouzis, professeur des écoles et historienne. Pour sa première année d’enseignement à l’école Jean-Jaurès, classée en zone prioritaire, Laetitia Felouzis s'est portée volontaire pour participer cet été à l'opération "Ecole ouverte". "J’essaie de mener plusieurs actions pédagogiques, notamment l’écriture d’un carnet de bord, pour travailler l’écrit et l’étude de la langue. Mes élèves ont pu également visualiser, mettre en images ce que nous avons fait cette année en histoire. Et puis il y a le travail oral et de confiance en soi avec les comédiennes, Julie Mejean et Marion Pellissier. "L’expérience est unique", s’exclame-t-elle!

Cette semaine à Versailles fait partie d’un projet d’éducation artistique et culturel en partenariat avec le Château de Versailles et le Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines. "Il articule les connaissances que les enfants ont acquis au cours de l’année en classe et la pratique artistique. C'est un pont entre la culture patrimoniale et la création contemporaine", explique Amandine Barrier Dalmon, conseillère Musique, Arts plastiques, Design à la Délégation académique à l’action culturelle au Rectorat de Versailles.

Ecole ouverte, école buissonnière, colos apprenantes

L'opération "Vacances apprenantes" voulu par le ministère de l'Education nationale repose sur 3 piliers : l’Ecole ouverte, dispositif déjà existant, l’Ecole ouverte buissonnière, des séjours en zone rurale des CP aux terminales, Mon été pro pour les élèves en filière professionnelle et les colonies apprenantes. Les centres de loisirs sont aussi mobilisés.

"L’Ecole ouverte est un dispositif qui existe depuis longtemps mais qui prend une dimension particulière cette année avec l’opération "Vacances apprenantes". Dans l’académie de Versailles on a doublé le nombre d’élèves concernés cet été avec au total 25 000 jeunes de la primaire au lycée. C’est une réponse au contexte actuel qui vise à ramener des élèves vers l’école, à les remobiliser et à leur offrir des activités culturelles ou sportives, détaille Charline Avenel, Rectrice de l’académie de Versailles. Les directeurs, les principaux et les proviseurs, tous volontaires, ont contacté des familles et proposé à des élèves en difficultés scolaires ou qui ne partent pas en vacances de participer à ce dispositif qui comprend aussi bien des activités culturelles ou sportives. Et les familles et les enfants ont montré beaucoup d’appétences", se réjouit-elle !

Le rectorat de Versailles a travaillé avec des institutions culturelles ou sportives et des collectivités locales. Cet été dans l’académie, 3000 personnes faisant partie de l’Education nationale sont mobilisées. Au total, dans les départements des Yvelines, du Val -d'Oise, de l'Essonne et des Hauts-de-Seine, 25 000 jeunes vont bénéficier de ce dispositif. 10 000 dans le 1er degré, 8500 dans le second degré. 150 collèges et lycées seront ouverts.





















 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société culture patrimoine