Affaire Adama Traoré : après l'incendie d'un bus, des peines allant de six mois à trois ans ferme pour quatre hommes

Quatre personnes ont été condamnées lundi à des peines allant de six mois ferme à trois ans ferme pour l'attaque d'un bus, en 2016, à Beaumont-sur-Oise, dans le Val-d'Oise. Le chauffeur avait été roué de coups et le véhicule incendié, dans le sillage de l'affaire Adama Traoré.

Un bus incendié à Beaumont-sur-Oise.
Un bus incendié à Beaumont-sur-Oise. © France 3 Paris IDF/T. Watine
Quatre personnes ont été condamnées lundi à des peines allant de six mois ferme à trois ans ferme, pour l'attaque d'un bus, en 2016, à Beaumont-sur-Oise, dans le Val-d'Oise. Le chauffeur du véhicule avait été roué de coups et le bus incendié. Ce déchaînement de violences était intervenu dans le sillage de l'affaire Adama Traoré, décédé à l'issue de son interpellation, par les gendarmes, en 2016.

Yacouba Traoré, le frère d'Adama Traoré, ainsi qu'un autre prévenu, ont été condamnés à trois ans de prison ferme. Les deux autres prévenus ont été condamnés à six mois de prison ferme. Ces deux derniers écopent par ailleurs de 18 mois de prison avec sursis, avec mise à l'épreuve. Ayant déjà effectué de la détention provisoire, ils ne retourneront pas en prison.

A l'issue de l'audience, Assa Traoré, soeur d'Adama et de Yacouba Traoré s'est dite "soulagée" par ce jugement. Le procureur avait requis six ans de prison ferme contre les deux principaux prévenus, considérés comme les meneurs de l'opération. Trois ans avaient été requis contre les deux autres individus. Assa Traoré a toutefois déploré le "décalage" entre la célérité mise par la justice dans cette affaire, et la "lenteur" du traitement du dossier Adama Traoré.
 

Un bus incendié et un chauffeur roué de coups

Le 23 novembre 2016, deux frères d'Adama Traoré avaient été placés sous mandat de dépôt par le tribunal correctionnel de Pontoise. Une décision prise dans l'attente d'un procès pour des violences en marge d'un conseil municipal, à Beaumont-sur-Oise.

A la suite de cette décision de justice, un groupe d'individus s'en était pris à un bus de la société Keolis. Le chauffeur sera roué de coups, et le véhicule incendié. Blessé aux jambes, à la tête et au cou, le chauffeur se verra prescrire cinq jours d'ITT.

Des violences, semble-t-il très organisées, d'après le rappel des faits établis devant le tribunal. Lundi après-midi, lors de l'audience, l'un des prévenus a confirmé que l'attaque avait été préparée dans le hall d'un immeuble du quartier de Boyenval. Le plan initial étant de voler le bus et de le déplacer à l'entrée du quartier, afin d'empêcher les forces de l'ordre d'y pénétrer. Suite à ce déferlement de violences, une quinzaine de personnes avaient été interpellées, 11 avaient été mises en examen. Outre les quatre majeurs jugés devant le tribunal correctionnel de Pontoise, cinq mineurs seront pour les mêmes faits.
 

Yacouba, le frère d'Adama Traoré, comparaissait détenu

Lundi matin, deux prévenus comparaissaient libres devant le tribunal correctionnel de Pontoise, deux autres étant en détention provisoire, dont Yacouba Traoré, le frère d'Adama Traoré.
Quatre personnes comparaissent devant le tribunal correctionnel de Pontoise, pour l'incendie d'un bus en novembre 2016, à Beaumont-sur-Oise.
Quatre personnes comparaissent devant le tribunal correctionnel de Pontoise, pour l'incendie d'un bus en novembre 2016, à Beaumont-sur-Oise. © France 3 Paris IDF/T. Watine
Six parties civiles étaient également représentées devant le tribunal correctionnel, dont des représentants de la compagnie de bus, et quatre habitants de Beaumont-sur-Oise, pour différents dommages, dont des voitures brûlées ou un portail fondu. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire adama traoré faits divers