Le château de la Roche-Guyon, l'un des postes de commandement essentiel de l'armée allemande

© F3IDF
© F3IDF

Situé dans le Val-d'Oise, à mi-chemin entre Paris et la Normandie, le château de la Roche-Guyon fût en 1944, un lieu stratégique pour l'armée allemande.

Par Isabelle Dupont/Isabelle Audin

Il domine les falaises de la Seine depuis presque 1000 ans. En 1944 le château de la Roche-Guyon devient l'un des postes de commandement essentiel de l'armée allemande. A mi chemin entre Paris et la Normandie l'endroit est hautement stratégique. Il ne se trouve qu'à quelques kilomètres de Saint Germain en Laye où se trouve l'Etat major de la Heer, l'Armée de Terre Allemande.

L'homme qui s'installe à la Roche-Guyon est le maréchal Erwin Rommel. Il occupe trois pièces en bas du château. Ne restent que quelques rares photos de cette époque.
 
DDAY : Le Quartier Général ROMMEL à La ROCHE GUYON
A la Roche-Guyon, les occupants nazis disposent d'une forteresse. Ces grottes creusées dans la falaise depuis les origines du château sont aménagés par les Allemands. Ils y installent l'électricité, des portes blindées et y stockeront toutes leurs munitions, qui pourront garnir les armes de 500 000 soldats.

Mais c'est aussi dans ces souterrains, que l'on peut trouver un endroit ultra-secret ne figurant sur aucun plan dessiné par l'armée allemande. Derrière quatre alcôves où étaient reçus et envoyés les messages codés dont sans doute celui du jour J, dans la nuit du 5 au 6 juin 44.

"Le message fatidique du débarquement allié est forcément passé par ici" selon Romain Davy le guide conférencier du château. 

Le 6 juin 44 le maréchal Rommel ne se trouvait pas à la Roche-Guyon . Il était en Allemagne pour fêter l'anniversaire de sa femme .
Fin août 44, un mois après le départ des occupants, le château et le village sont bombardés par les Alliés.

Aujourd'hui, 75 ans après presque rien ne subsiste de ce passé.

Sur le même sujet

Les + Lus