Coupe de France : face au FC Nantes (0-1), les joueurs de l'Entente Sannois Saint-Gratien ont joué un match "à part"

L'Entente Sannois Saint-Gratien s'est inclinée face au FC Nantes (0-1). Les joueurs du Val d'Oise voulaient poursuivre leur rêve face aux Canaris qui eux voulaient retrouver le sourire. 

Ils n'ont pas démérité et ils retiendront l'exploit réalisé face à Montpellier pour se hisser jusqu'aux 16èmes de finale. Les joueurs de l'Entente Sannois Saint-Gratien quittent la coupe de France avant les huitèmes de finale.
 


Finalement c'est un but de Kalifa Coulibaly à la 73ème minute qui a apporté la victoire au FC Nantes. Les Canaris n'ont pas réellement brillé avec des imprécisions sur le terrain et des occasions manquées. 
 

#Un "match à part" pour l'Entente SSG

Dès le début d'après-midi le stade Michel-Hidalgo commençait à se remplir. C'est jour de match à Saint-Gratien et pas n'importe lequel, l'Entente l'Entente Sannois Saint Gratien, petit poucet de la Coupe de France rencontrait enfin le FC Nantes. Plusieurs fois reporté, les supporters avaient hâte voir ces 16èmes de finale. 
 
Ils ont commencé le match avec une furieuse envie de relever le défi et de poursuivre leur ascencion. 
 
Vincent Bordot, l’entraîneur de l’Entente Sannois-Saint-Gratien, 16e de national, avait déclaré à quelques heures de la rencontre : « Ce ne sera pas la fête au sens habituel de la Coupe. Parlons plutôt d’un événement footballistique très attendu, encore plus après les trois reports » 
 

#Les chants des supporters nantais en mémoire d'Emiliano Sala

500 supporters nantais avaient également fait le déplacement. Le défenseur du FC Nantes Nicolas Pallois portait ce samedi le numéro 9, celui de son ancien coéquipier Emiliano Sala, disparu depuis dix jours avec l'avion qui le transportait. Tout un symbole pour cleui qui était également capitaine du FC Nantes ce samedi, Nicolas Pallois a connu le buteur argentin à Bordeaux où il a passé plusieurs saisons avant de retrouver Sala sur le terrain de la Beaujoire.
 
Vahid Halilhodzic, l'entraîneur des Canaris, ne sous-estimait pas l'adversaire : « ça ne sera pas une promenade de santé, c’est une belle équipe qui a un gros appétit.»