• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Garges-Lès-Gonesse : la police saisit près d’1,6 million d’euros dans un entrepôt

Les enquêteurs ont saisi 1,6 million d'euros en espèces, lors d'une perquisition, dans le Val-d'Oise. / © DRPJ de Versailles
Les enquêteurs ont saisi 1,6 million d'euros en espèces, lors d'une perquisition, dans le Val-d'Oise. / © DRPJ de Versailles

La police a saisi 1,6 million d’euros en liquide, dans un entrepôt de stockage situé dans une zone d’activité, à Garges-lès-Gonesse, dans le Val-d’Oise.

Par Louise Simondet

Les billets étaient dissimulés dans des coffres forts et des salles sous clé. C’est dans un entrepôt de stockage, situé dans une zone d’activités commerciales, à Garges-Lès-Gonesse dans le Val d’Oise, que les policiers ont découvert l’argent liquide. Au total, près d’1,6 million d’euros en cash.

La Police judiciaire de Cergy (Val d’Oise) a saisi cette somme conséquente, lors d’une perquisition la semaine dernière, dans cette société de près de 5000 m2, appartenant à un grossiste.

Les enquêteurs ont trouvé le butin grâce au flair des chiens des équipes cynophiles. Des chiens formés pour détecter à la fois tout ce qui a trait aux stupéfiants, mais aussi les billets de banque.

Selon les services de police du département du Val d’Oise, « les billets étaient parfois déjà conditionnés pour partir à l’étranger ». D’autres marchandises auraient par ailleurs été saisies : des équipements de sécurité comme par exemple des chaussures commando, du matériel de valeur, mais aussi des véhicules.

Dans le collimateur des services judiciaires : un père et ses trois fils. Ils sont soupçonnés d’avoir dissimulé de grosses sommes d’argent au fisc. Les services de police évoquent d’ailleurs un « circuit de blanchiment local ». Les enfants du grossiste ont été mis en examen et placés en détention provisoire. Quant au père de famille, il doit être convoqué prochainement en vue de sa mise en examen.
C’est grâce au travail minutieux des enquêteurs de la PJ de Cergy, que ce dossier a pu déboucher sur cette saisie importante et toutes ces interpellations. Une enquête financière et patrimoniale de longue haleine. Une année de travail pour les services de police. L’enquête débute l’année dernière suite à deux contrôles fiscaux portant sur l’entreprise. Ceux-ci mettent alors en évidence la dissimulation de recettes de la société, mais aussi des mouvements financiers douteux.

Au total, une vingtaine de policiers de la Police judiciaire de Cergy, dans le Val d’Oise, ont été mobilisés sur ce dossier. Ils ont été aidés par le renfort, lors de l’interpellation des individus, d’une quinzaine de policiers, de la DRPJ (Direction régionale de la Police judiciaire) de Versailles.

L’enquête est loin d’être finie. Elle se poursuit puisque d’autres saisies sont envisagées comme par exemple celle de biens immobiliers.
 

Sur le même sujet

Seine-et-Marne – Les premières vendanges montrent des raisins marqués par les aléas climatiques

Les + Lus