A Gonesse, un élu UMP rejoint Marine Le Pen

© William Van Qui
© William Van Qui

Marine Le Pen tient lundi une conférence de presse à Gonesse. Elle va annoncer le ralliement d'un élu UMP à la liste que le Rassemblement Bleu Marine présentera aux prochaines municipales.

Par Daïc Audouit et William Van Qui

Gonesse est l'un des objectifs du FN en Ile de France pour les prochaines municipales. En 2011, le candidat frontiste s'était qualifié pour le second tour des élections cantonales.

Marine Le Pen a tenu  à 16 heures une conférence de presse pour soutenir la liste du Rassemblement Bleu Marine qui sera conduite par Karim Ouchihk, président exécutif du SIEL, le mouvement de Paul-Marie Couteaux, mouvement associé au FN dans le RBM. M. Ouchikh est un ancien élu socialiste.



Cette liste est rejointe par Denis Vigouroux, président du petit groupe UMP au conseil municipal. "Gonessien et fier de l'être", écrit-il sur la présentation de son compte twitter. En tout cas, il est présent à la conférence de presse. Interrogé, un peu auparavant par William Van Qui de France3 Paris, il a expliqué "que les voix de droite ne devaient pas être éparpillées".

Marine Le Pen se félicite de ce rassemblement se réjouissant "d'être entre un ancien élu socialiste et un élu UMP". "Cela montre que les barrières sont en train de tomber", ajoute-t-elle. 



Découvrez le reportage de William Van Qui et Caroline Motte


DMCloud:83313
A Gonesse, un élu UMP rejoint Marine Le Pen


Ce ralliement peut aussi s'expliquer par le fait qu'en 2011 pour les cantonales à Gonesse, l'UMP lui avait préféré Geoffroy Didier. M. Vigouroux
avait raillé "le score indigent" du co-leader de la Droite Forte qui avait été éliminé dès le premier tour.

Le maire socialiste de Gonesse, dans le Val d'Oise, Jean-Pierre Blazy a interpellé Jean-François Copé et Axel Poniatowski, patron de la fédération UMP du Val d'Oise pour savoir si M. Vigouroux était toujours membre de l'UMP.

L'entourage de Jean-François Copé fait savoir qu'une procédure d'exclusion de l'UMP de Denis Vigouroux sera examinée mercredi lors du bureau politique du parti.

Denis Vigouroux joue la provocation cet après-midi, souhaitant en riant que "Jean-François Copé vienne le soutenir".

 


 

Sur le même sujet

Les + Lus