Incendie de la mairie de Persan: 15 personnes mises en examen

Ce samedi, quinze personnes ont été mises en examen pour l'incendie qui avait détruit la mairie de Persan dans le Val-D'oise fin juin . Cet évènement avait eu lieu en marge des émeutes à la suite de la mort du jeune Nahel Merzouk tué par un tir policier à Nanterre le 27 juin dernier.

L'incendie avait totalement détruit la mairie de Persan dans le Val-d'Oise. Il avait également endommagé le poste de police municipale. Quinze personnes ont été mises en examen a annoncé ce samedi le procureur de Pontoise.

Les mis en cause ont tous été placés sous contrôle judiciaire. Le procureur n'a pas précisé leurs âges. Ils sont mis en examen pour des chefs de destruction en bande organisée du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes, participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime.

Ils sont également soupçonnés de participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destruction ou dégradations de biens.

La mairie entièrement détruite

Dans la nuit du 30 juin dernier, la mairie de Persan a été entièrement détruite par un incendie dans le cadre des émeutes urbaines qui suivirent la mort du jeune Nahel Merzouk, 17 ans tué par un tir policier à Nanterre suite à un refus d'obtempérer.

Au 1er août, 2.107 personnes ont été jugées suite à ces émeutes, 1.989 ont été condamnées, dont 90% "à une peine d'emprisonnement", selon le ministère de la Justice.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité