Le Château de la Chesnaie récompensé pour la qualité de sa rénovation

Le Château de la Chesnaie, demeure dans laquelle séjourna Jean-Jacques Rousseau, a été entièrement restauré. / © DR
Le Château de la Chesnaie, demeure dans laquelle séjourna Jean-Jacques Rousseau, a été entièrement restauré. / © DR

Le Château de la Chesnaie, situé à Eaubonne (Val d'Oise) est aujourd'hui classé monument historique. En 1997, deux trentenaires en ont fait l'acquisition pour le rénover. Le résultat est superbe et ils ont même décroché un prix de l'association des vieilles maisons françaises. Reportage...

Par Olivier Couvreur

L'association des vieilles maisons françaises (VMF) a donné un coup de pouce aux propriétaires du château de la Chesnaie dans le Val d'Oise, une bâtisse du 18ème siècle où séjourna Jean-Jacques Rousseau. Ses nouveaux occupants se sont lancés dans un long programme de restauration.

Édifié entre 1749 et 1769 par les frères Tricher, l’actuel château est dans un piteux état quand Liv et Marie-Caroline Soavina décident de l'acheter, en 1997. Les jeunes propriétaires, alors âgés de 29 et 30 ans et surtout amoureux des vieilles pierres, se lancent dans un long programme de restauration. Ils suivent les conseils de Pierre-André Lablaude, architecte en chef des Monuments Historiques et inspecteur général des monuments historiques.
Travaux d’assainissement, changement des huisseries et travail sur les façades rongées par l‘humidité, sur les caves et nouveau dessin du parc... Le projet est ambitieux. 

Aujourd'hui, le château de la Chesnaie vient de remporter le prix VMF – DE CLARENS d’une valeur de 5000 €, qui permettra de poursuivre les longs travaux de réfection des façades.

>> Découvrez le reportage de Geneviève Faure et Nedim Loncarevic :

Reportage rénovation chateau de la Chesnaie

>> Infos pratiques : 
Château de La Chesnaie
2, rue du 18 juin 1940 / 1, avenue Voltaire
95600 EAUBONNE
www.chateaudelachesnaie.fr
Contact : 01 34 16 27 11 et reception@chateaudelachesnaie.fr

 

Sur le même sujet

Notre-Dame de Paris : plus de la moitié des employés de la cathédrale vont être licenciés pour chômage technique

Les + Lus