"On veut respirer !" : quatre ans après la mort d'Adama Traoré, une marche organisée en sa mémoire

Quatre ans après la mort d’Adama Traoré lors de son interpellation à Beaumont-sur-Oise, une marche est organisée samedi par le Comité Adama et le collectif écologiste Alternatiba. Intitulé "On veut respirer !", le rassemblement sera doublé d'un festival mobilisant personnalités et artistes.

Quatre ans après la mort d'Adama Traoré, une marche est prévue samedi à Beaumont-sur-Oise, co-organisée pour la première fois par ses proches et des militants écologistes.
Quatre ans après la mort d'Adama Traoré, une marche est prévue samedi à Beaumont-sur-Oise, co-organisée pour la première fois par ses proches et des militants écologistes. © Thomas SAMSON / AFP
"Pour que la justice l’emporte sur l’impunité policière (…) Écrivons notre histoire ensemble. Retrouvez-nous nombreux le samedi 18 juillet à Beaumont-sur-Oise". Le rendez-vous est fixé depuis plus de dix jours par le Comité Adama. Quatre ans après la mort d’Adama Traoré lors d’une interpellation dans la commune du Val-d’Oise, une marche y est prévue samedi, la "Marche Adama IV". Une manifestation en souvenir de ce jeune homme noir, décédé le 19 juillet 2016 à l’âge de 24 ans après son arrestation par les gendarmes, à laquelle s’est greffée Alternatiba, une des principales organisations du mouvement pour le climat.

"On veut respirer !"

L’appel est commun. Pour le Comité Adama et Alternatiba, qui partagent les "mêmes combats", la mobilisation de samedi sera l’occasion "de renforcer une alliance importante pour la construction d’une écologie populaire, aux côtés des populations en première ligne des injustices et de la pollution", a indiqué Élodie Nace, porte-parole de l’association écologiste, dans un communiqué. Les deux mouvements défileront sous la bannière "On veut respirer !" faisant allusion au dérèglement climatique, mais aussi aux derniers mots prononcés par George Floyd, dont la mort aux États-Unis a, de part et d'autre de l'Atlantique, relancé de plus belle la mobilisation contre les violences policières et le racisme.

"Cette année c'est un peu particulier car on est dans un tournant. Il y a eu des mobilisations massives à Paris (...)", exprime Youcef Brakni, membre du Comité Adama, évoquant les deux grands rassemblements organisés début juin devant le tribunal de Grande instance et sur la place de la République. "Je pense qu'il y aura plus de gens extérieurs à cette cause-là, ça va être plus large", poursuit-il. En effet, en tirant un trait d’union avec un mouvement écologiste, le Comité Adama entend élargir sa base. Le rendez-vous, dans cette petite ville du Val-d’Oise à une quarantaine de kilomètres de la capitale, a déjà fusionné les luttes au gré du climat social. Il y a exactement un an, des Gilets jaunes avaient appelé à y tenir leur "acte 36". De nouveau, samedi, élus de gauche et ONG seront présents à l'instar de la Ligue des droits de l'Homme.  

Un rassemblement doublé d'un festival

Pour se rendre sur place, des départs communs en bus sont prévus depuis certaines villes comme Ivry-sur-Seine, ou Montreuil, mais affichent déjà complet. La marche, avec port du masque obligatoire, doit partir de la gare de Persan Beaumont à 13h30.

Cette année, le rassemblement en mémoire d'Adama Traoré se double aussi d'un festival avec des personnalités et artistes, dont les noms n'ont pas été dévoilés par les organisateurs. Toutefois, l'après-midi restera solennel. "Ce qui est au centre, c'est Adama", assure Youcef Brakni, conviant à la marche, tous ceux "qui trouvent pas normal qu'en France, quatre ans après, une famille attend encore un procès, une justice équitable."

Après plusieurs expertises et contre-expertises, l'affaire a connu de nouveaux rebondissements dont le dernier date du 10 juillet dernier. Dans une ordonnance, les juges d’instruction ont ordonné de nouvelles investigations ciblant le passé de la victime, mais aussi celui des gendarmes impliqués dans son arrestation.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation social affaire adama traoré faits divers