Sarcelles : Redoine Faïd aperçu dans une voiture qui contenait des explosifs

Publié le Mis à jour le
Écrit par ML (avec AFP)

Le braqueur s'est évadé le 1er juillet dernier de la prison de Réau, en Seine-et-Marne. Selon des sources policières, il a été aperçu mardi dans une voiture à Sarcelles. Le véhicule, retrouvé plus tard dans un parking, contenait des explosifs et de fausses plaques d'immatriculation. 

Le coffre de la voiture retrouvée mardi dans un parking de Sarcelles contenait "six pains de plastic" et "un jeu de fausses plaques d’immatriculation". Second rebondissement, Redoine  Faïd se serait trouvé à bord. Selon des sources policières, confirmant une information du Parisien, le braqueur évadé le 1er juillet dernier de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, « a été repéré » comme étant l’une des deux personnes qui occupait le véhicule, pris en poursuite après avoir fui un contrôle.
 
Vers 17h, les gendarmes avait tenté d’intercepter le véhicule, qui semblait procéder à l’observation d’une station-service à Piscop, commune du Val-d’Oise située à proximité de Sarcelles. Celui-ci était alors parvenu à rentrer dans le parking souterrain du centre commercial My Place et ses occupants avaient pu s'enfuir à pied. 
 

Important dispositif policier


Ce mercredi, le parquet de Paris a annoncé que celui de Pontoise s'est dessaisi au profit de la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris. Cette dernière poursuit l'enquête ouverte la veille pour les chefs de refus d'obtempérer, transport d'explosifs en réunion et association de malfaiteurs formée en vue de commettre des crimes ou des délits punis de 10 ans de prison. Selon une source proche de l'enquête, des analyses d'empreintes et de traces ADN trouvées dans la voiture sont en cours pour confirmer l'identification de Redoine Faïd.
 
Depuis son évasion, une centaine de policiers spécialisés de la PJ sont affectés à la traque de Redoine Faïd. Condamné en avril à 25 ans de prison pour son rôle d'"organisateur" dans un braquage raté en 2010 au cours duquel une policière municipale avait perdu la vie, l'homme s'était déjà échappé en 2013 de la prison de Lille-Sequedin. Six semaines plus tard, il avait été retrouvé en banlieue parisienne.