SERIE. S'engager pour les autres

durée de la vidéo : 00h03mn13s
Reportage Mathieu Caillaud, Isabelle Audin. Montage Vincent Lejeune. ©France3 PIDF

L’environnement, la cause LGBT, l’excellence scolaire ou la solidarité directe... Voici quatre portraits de personnes qui ont choisi de consacrer leur temps au service des autres. Ils sont à l’image de cette génération peu touchée par la politique ou le syndicalisme, mais pour qui l'engagement donne un sens à leur vie.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La parole LGBT

Depuis Janvier 2023, Mehdi, originaire de Toulouse et installé à Paris, a investi avec fracas le réseau Tiktok pour réaliser le premier micro-trottoir sur la communauté LGBT de France. Il donne la parole à des personnes "lambda", en leur posant des questions plus ou moins intimes. Cela permet de banaliser et normaliser la question auprès du public. Ses vidéos ont été vues des dizaines de millions de fois.

"Banlieue Climat" au service de l'environnement

Portrait de Feris Barkat, un jeune de 21 ans, qui a arrêté une grande école prometteuse pour se consacrer à l'environnement. Avec son association "Banlieue Climat", il a pour but de former des plus jeunes de quartiers populaires de France aux questions environnementales. Le but étant de faire émerger les futurs leaders de l'écologie dans la politique, le milieu associatif, éducatif ou autre. Un engagement qui, pour lui, redonne du sens à la vie.

durée de la vidéo : 00h03mn06s
Mathieu Caillaud ©France3 PIDF

 

Les cités, qui souffrent parfois d’une mauvaise image, regorgent de talents et de personnes engagées au service des autres. A Cergy et Garges-les-Gonesse dans le Val-d'Oise, nous avons rencontré deux Franciliens qui tirent les jeunes et les moins jeunes vers le haut.

Emmanuel Dos Santos, coach d’insertion par le sport

Emmanuel Dos Santos est entraîneur bénévole dans l’un des meilleurs clubs de boxe anglaise en France. Grâce à son investissement, le Boxing Club de Garges les Gonesse compte aujourd’hui 6 championnes de France, d’Europe et du monde, dont une, Davina Michel, qualifiée pour les Jeux Olympiques 2024.

Cette énergie, cette capacité à tirer le meilleur des autres, ce Gargeois de 47 ans a  décidé d’en faire son métier : coach d’insertion par le sport. Soutenu par l’APELS (Agence pour l’éducation par le sport) et la mairie de Garges les Gonesse, Emmanuel Dos Santos a monté la première Ecole d’inclusion par le sport. En 2 ans, avec son équipe de coachs sportifs, il a déjà accompagné 190 jeunes vers l’emploi ou vers une formation qualifiante.

durée de la vidéo : 00h02mn51s
Reportage de Tania Watine, Isabelle Audin. Montage Brigitte Vidal. ©France3 PIDF

"Discipline, savoir, solidarité", portrait de Naghmana Kayani

A Villiers-le-Bel, Naghmana Kayani a fondé une association qui aide 3000 familles par an. « Ensemble pour le développement humain » propose du renforcement scolaire, des sorties culturelles, des actions citoyennes, de l’éducation à la santé, de l’aide alimentaire, etc. Un accompagnement tout azimut proposé à tous ceux qui pont besoin d’aide et la volonté de s’en sortir.

Naghmana Kayani est arrivée du Pakistan, sans connaître un mot de français, à l’âge de 12 ans. A 49 ans, elle est à la tête d’une association de 9 salariés et 70 bénévoles. L’association « EPDH », elle l’a monté seule, en 2005 en parallèle de son travail de neurobiologiste. Puis elle a quitté son métier pour se consacrer totalement aux autres. Le slogan de son association connue dans tout l’Est du Val d’Oise: « discipline, savoir, solidarité ». Elle vient d’être élevée au rang de Chevalier de l’ordre national du mérite pour son engagement auprès des personnes défavorisées depuis plus de 20 ans.

 

durée de la vidéo : 00h03mn03s
Un reportage de Tania Watine, Isabelle Audin. Montage Brigitte Vidal. ©France3 PIDF