• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Val-d’Oise : une marche pour défendre l’hôpital de Beaumont-sur-Oise

Près de 500 personnes ont marché de Chambly (Oise) jusqu'à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise), contre la réorganisation des services prévue par la direction de l'établissement hospitalier. / © V. Delahautemaison / France 3 Paris IDF
Près de 500 personnes ont marché de Chambly (Oise) jusqu'à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise), contre la réorganisation des services prévue par la direction de l'établissement hospitalier. / © V. Delahautemaison / France 3 Paris IDF

Près de 500 personnes ont défilé ce samedi pour dénoncer la réorganisation de l’hôpital de Beaumont-sur-Oise et la suppression annoncée de lits dans l’établissement. Une marche lancée quelques kilomètres plus loin du côté de l’Oise, à Chambly.

Par France 3 Paris IDF

Traverser la frontière entre l’Oise et le Val-d’Oise, pour dénoncer la suppression de lits voulue par la direction de l’hôpital de Beaumont-sur-Oise. Parti depuis la place Charles-de-Gaulle de Chambly, dans l’Oise, un cortège d’un peu moins de 500 personnes s’est dirigé vers l’établissement hospitalier, de l’autre côté du département.
Val-d’Oise : une marche pour défendre l’hôpital de Beaumont-sur-Oise
Intervenants : Amélie Auger, Infirmière service pédiatrie Hôpital de Beaumont-sur-Oise // Martine, Patiente de l'Hôpital de Beaumont-sur-Oise // Jacques Féron, Maire DVD de Saint-Martin-du-Tertre (95) // Christine Huet, Comité de défense Hôpital de Beaumont-sur-Oise (CGT)
Sur quelques kilomètres, les manifestants ont marché cet après-midi pour dire non aux orientations prises par la direction. Un projet de réorganisation de plusieurs services prévoit en effet la fermeture de lits d'hospitalisation, en pédiatrie, en néonatalogie et en réanimation.
 

Modernisation des services, ou danger pour la qualité des soins ?

Un rassemblement lancé à l’appel du comité de défense des hôpitaux de Beaumont-sur-Oise et Saint-Martin-du-Tertre, qui est lui promis à la fermeture. A Beaumont-sur-Oise, la direction, elle, justifie le projet en évoquant une modernisation des services.

En misant sur l’activité ambulatoire, l’hôpital pourrait ainsi faire reculer au maximum les hospitalisations de nuit. De leur côté, les syndicats craignent la fermeture de certains services et des conséquences importantes sur la qualité des soins.

 

Sur le même sujet

Paris - Ensemble, Jardinons ! : Comment créer un potager de plantes "bien-être" sur un toit

Les + Lus