Affaire Sid-Ahmed Ghlam : la réclusion criminelle à perpétuité requise en appel

La réclusion criminelle à perpétuité a été requise ce lundi à l’encontre de Sid-Ahmed Ghlam. Ce dernier est jugé en appel pour le meurtre d’une femme et un attentat avorté contre une église à Villejuif en 2015.

La peine maximale a été requise contre l’étudiant algérien, soit la réclusion criminelle à perpétuité. Les faits pour lesquels il est jugé en appel datent d’avril 2015. Les avocats généraux ont souhaité que cette sentence soit assortie d’une peine de sûreté de 22 ans et d’une interdiction définitive du territoire français à l’issue de sa peine. 

Un jugement en première instance en 2020

Jugé en première instance en octobre 2020, Sid-Ahmed Ghlam avait été reconnu coupable de meurtre et de tentative d’attentat.  Le 19 avril 2015, il abat une jeune femme à laquelle il avait tenté de voler le véhicule, d’une balle dans le cœur avant de brûler la voiture qui contenait le corps de la victime. Il avait prévu le même jour de commettre un attentat finalement avorté contre une église à l'heure de la messe.        

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société