Alfortville : des salariés de Smovengo bloquent un dépôt Vélib' pour de meilleurs salaires

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Paris IDF/ET

Des salariés de Smovengo bloquent le dépôt d'Alfortville, dans le Val-de-Marne, le 23 avril 2018. Ils demandent de meilleurs conditions de rémunération.

Smovengo, l'opérateur du nouveau Vélib', déjà confronté à des difficultés pour mettre en place ses stations, doit à présent faire face à la grève d'une partie de son personnel. Il s'agit du septième jour de grève de suite.

Ce mouvement perturbe encore plus la disponibilité des vélos, car les salariés de Smovengo ont bloqué le dépôt d'Alfortville, dans le Val-de-Marne. Ils réclament, notamment, un meilleur salaire.
 

Des heures de nuit payées "au minimum"

"On travaille deux week-ends par mois... Ce qui n'était pas du tout prévu. Et ces week-ends ne sont pas majorés", explique Reida Zendik, ancien salarié de JCDecaux, repris par le nouveau prestataire du Vélib'. Il ajoute que les majorations des heures de nuit sont à 10 %, soit "au minimum".