Gestion de l'eau en Île-de-France: Veolia remporte le contrat pour 12 ans supplémentaires

Une grande majorité des communes franciliennes ont voté ce jeudi en faveur du groupe. Son rival Suez s'était également présenté pour tenter de mettre fin à cette hégémonie qui dure depuis 41 ans.

12 ans de plus. L'entreprise Veolia va gérer la distribution de l'eau en Île-de-France jusqu'en 2036. Un vote a eu lieu ce jeudi pour décider de l'avenir de ce marché à quatre milliards d'euros.

Les élus du syndicat des eaux d'Ile-de-France se sont réunis à Choisy-le-Roi dans le Val-de-Marne ont approuvé à 88 voix pour (3 voix contre, aucune abstention) le choix de la direction du Sedif et de son président André Santini, aux manettes de cette structure centenaire depuis 1983.

La procédure d'appel d'offres de ce marché parmi les plus importants en Europe a connu son lot de péripéties judiciaires, toujours en cours. Suez conteste la décision du Sedif de reprendre la procédure après un bug informatique. Le Conseil d'Etat se penchera sur le dossier ce lundi. La signature du contrat est suspendue à cette décision.

Suez prend acte de cette décision 

L'entreprise Suez a tenté de mettre fin à cette hégémonie en se présentant en face. L'offre de Veolia présente un net avantage d'un point de vue tarifaire selon le SEDIF. Cette offre de Veolia lui est également apparue comme "plus performante" sur le plan des "travaux OIBP" (Osmose inverse basse pression), une technologie de filtration et de purification de l'eau, dont le Sedif souhaite équiper ses usines.

Ces deux critères, parmi les six évalués, pèsent à eux deux 60% de la note totale donnée par les équipes du Sedif et un expert : au global, l'offre de Veolia obtient la note de 81,19 sur 100, celle de Suez de 69,31 sur 100, selon la présentation de près d'une heure faite par le prestataire chargé d'analyser les deux offres.

"Suez prend acte de la décision prise par le comité syndical du Sedif" et "attend la décision du Conseil d'Etat, saisi en cassation de la régularité de la procédure d'appel d’offres", a réagi le groupe dans un communiqué.

Des péripéties avant le vote 

La procédure d'appel d'offres de ce marché parmi les plus importants en Europe a connu son lot de péripéties judiciaires, toujours en cours.

Suez conteste la décision du Sedif de reprendre la procédure après un bug informatique. Le Conseil d'Etat se penchera sur le dossier ce lundi. La signature du contrat est suspendue à cette décision.     

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité