• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Ils dépouillaient des homosexuels rencontrés sur un site de rencontres : deux mineurs arrêtés et mis en examen

© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Deux mineurs de 17 ans ont été mis en examen pour extorsion commise en raison de l'orientation sexuelle de la victime et ont été placés en détention provisoire. Ils donnaient rendez-vous à des hommes homosexuels dans le Val-de-Marne via l'application de rencontre Grindr pour les dépouiller. 

Par A.B avec AFP

Deux mineurs qui donnaient rendez-vous à des hommes homosexuels via l'application de rencontre Grindr pour les dépouiller ont été mis en examen jeudi soir, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Créteil (Val-de-Marne). Les deux jeunes, 17 ans, ont été mis en examen pour extorsion commise en raison de l'orientation sexuelle de la victime, et ont été placés en détention provisoire, selon la même source.
Fin mars et début avril, ils avaient créé des profils sur l'application dédiée aux homosexuels Grindr, où ils donnaient rendez-vous à des hommes dans le Val-de-Marne, principalement à Choisy-le-Roi. Ils agressaient leurs victimes dans la rue, les frappant parfois à coups de bâtons, et leur dérobaient téléphones portables, bijoux, et argent liquide, a expliqué une source proche du dossier, confirmant une information du Parisien.
 

"Des motivations financières"

Quatre victimes ont pour l'heure été recensées. Des ITT de 2 à 10 jours leur ont été délivrées. Mardi, la dernière a résisté et réussi à prendre la fuite, et prévenu la police. Les deux jeunes ont été interpellés quelques heures plus tard.
En garde à vue, ces deux agresseurs présumés, déjà connus des policiers pour de la petite délinquance, ont parlé de "motivation financière" mais n'ont pas expliqué pourquoi ils ciblaient spécifiquement des homosexuels. Selon le Parisien, un troisième homme participait aux agressions. Mais ses complices n’ont pas livré son nom en garde à vue.


    
 

Sur le même sujet

Municipales Paris 2020 : rencontre avec Benjamin Griveaux

Les + Lus