• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Gilets jaunes – Quel succès pour les cahiers de doléances ?

Philippe Bouyssou, maire d'Ivry-sur-Seine (PCF), maire d'Ivry sur Seine. / © France 3 Paris - Île-de-France
Philippe Bouyssou, maire d'Ivry-sur-Seine (PCF), maire d'Ivry sur Seine. / © France 3 Paris - Île-de-France

Pour répondre à la colère des gilets jaunes, des mairies ont installé des cahiers de doléances. Et le succès n'est pas forcément au rendez-vous. Exemple dans deux communes d'Île-de-France, à Ivry-sur-Seine et à Rosny-Sous-Bois.

Par Marc Taubert

"Refusons d'être les éternels oubliés", criaient en cœur des maires ruraux dans une tribune dans le Journal du Dimanche (abonnés). L'Association des Maires Ruraux de France a recueilli la parole de citoyens pour les remettre au chef de l'État.

En Île-de-France, cette initiative a un succès mitigé. Véritable réussite à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), elle recueille moins retentissements à Rosny-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

200 communes de la région ont mis en place ces cahiers. À Ivry, la mairie a réuni en salle du conseil des habitants pour lancer cette consultation et le nombre de pages noircies est élevé. "À partir du moment où le mépris est ressenti par tout le monde, il faut essayer de faire quelque chose de constructif", explique Philippe Bouyssou, maire d'Ivry-sur-Seine (PCF).

À Rosny-sous-Bois, le bilan est plus sombre. En Seine-Saint-Denis, peu de communes ont d'ailleurs mis en place ces cahiers, rapporte Le Parisien. Selon le quotidien, seulement trois fiches ont été remplies en six jours.
Le succès des cahiers de doléances à Ivry sur Seine
Intervenants : Philippe Bouyssou, maire d'Ivry-sur-Seine (PCF) / Albane Gaillot, députée 11e circonscription du Val-de-Marne (LREM) - France 3 Paris - Île-de-France - Fernando Malverde, Mustapha Tafnil et Sonia Barie
 

Des messages focalisés sur le pouvoir d'achat

Dans ces cahiers de doléances, à l'image du mouvement, les revendications sont diverses. Mais celles concernant le pouvoir d'achat se dégagent. On peut ainsi lire ce type de message, comme l'a constaté une journaliste de France Inter :

"Rendez-nous l'ISF, supprimez le CICE, et consacrez 100 milliards d'euros à la lutte contre le réchauffement climatique", "Repenser l'évolution et la carrière des fonctionnaires", ou encore "Il faut augmenter tout de suite. Pour tous les salaires, retraites, privé et public, il faut une augmentation de 300 euros net par mois pour vivre et non survivre."

A l'approche des Fêtes de fin d'année, l'impact de ces cahiers est difficile à évaluer. Ils replacent le maire en tant qu'autorité politique de proximité. Des maires sur lesquels Emmanuel Macron pourrait être tenté de plus s'appuyer à l'avenir.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le succès des cahiers de doléances à Ivry sur Seine

Les + Lus