Val-de-Marne : 292 jeunes migrants mis à l'abri par les services de l'État

Publié le
Écrit par Maxime Fourrier

Les autorités ont procédé à la mise à l'abri de près de 300 jeunes migrants à Ivry-sur-Seine. Certains d'entre-eux s'étaient symboliquement installés devant le Conseil d'Etat à Paris. Leurs situations vont être analysées prochainement au cas par cas.

Près de 300 personnes ont été mises à l'abri ce mercredi 7 décembre, à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), après le démantèlement d'un campement où étaient installés de jeunes migrants pour la plupart dans l'attente que la justice se prononce sur leur minorité. " Ce soir, tous les jeunes devraient dormir au chaud", s'est réjouit l'association Utopia 56 dans un communiqué.

Pris en charge au gymnase des Épinettes

Des dizaines de tentes étaient installées, certaines depuis l'été, aux portes de Paris, sur un quai en bord de Seine, sous deux ponts reliant Ivry à Charenton. "Toutes les personnes présentes sur place, soit 292, ont été prises en charge dans des centres d'hébergement et dans un gymnase de la ville d'Ivry", ont indiqué les préfectures d'Île-de-France et du Val-de-Marne.

Près de 200 de ces jeunes s'étaient déplacés depuis vendredi devant le Conseil d'Etat, dans le cœur de Paris, pour réclamer leur prise en charge et l'accès à un hébergement d'urgence. Ils avaient finalement regagné le campement d'Ivry-sur-Seine, où était prévue leur prise en charge.

Bientôt une évaluation des situations au cas par cas

"Aux alentours de 5h30, une vingtaine de bénévoles étaient mobilisés pour accompagner les jeunes à Ivry-sur-Seine, sur l'ancienne localisation de leur campement", a indiqué l'association Utopia 56. Des bénévoles de trois associations d'aide aux migrants démontaient tôt mercredi matin les dizaines de tentes installées devant l'institution, place du Palais Royal.

D'après la préfecture du Val-de-Marne, un comptage effectué mi-novembre par l'association France terre d'asile faisait état de 200 à 400 personnes installées sur le campement d'Ivry-sur-Seine. 

Les 292 personnes mises à l'abri mercredi "bénéficieront d'une évaluation de leur situation administrative, d'un accompagnement social, sanitaire et administratif avant d'être ré-orientées au regard de leur situation personnelle", selon la même source. 

Source : AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité