• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le sursis continue pour le train de primeurs Perpignan-Rungis : il est suspendu et reprendra le 1er novembre

Des membres de la CGT protestent contre la suppression du train des primeurs à Perpignan, le 12 juillet dernier. / © RAYMOND ROIG / AFP
Des membres de la CGT protestent contre la suppression du train des primeurs à Perpignan, le 12 juillet dernier. / © RAYMOND ROIG / AFP

Depuis plusieurs jours, le train circule à vide. Décision a été prise de suspendre ces trajets avec une reprise fixée le 1er novembre "le temps de trouver une solution pérenne", selon un élu de la région Occitanie.

Par MT/AFP

La saga continue pour le train de primeurs Perpignan-Rungis. Le train de fret de Perpignan au marché de Rungis, qui est en sursis, est suspendu jusqu'au 1er novembre, a indiqué mercredi à l'AFP un vice-président de la Région Occitanie, à l'issue d'une réunion à Perpignan.
"La liaison à vide, comme elle est réalisée depuis trois jours, n'est pas acceptable. Elle va s'arrêter aujourd'hui (mercredi) jusqu'au 1er novembre. À partir du 1er novembre va recommencer une liaison entre Saint-Charles (plateforme de transport de Perpignan) et Rungis, telle qu'elle était, mais de manière transitoire, le temps de trouver une solution pérenne", a ajouté Jean-Luc Gibelin.

La ministre des Transports Elisabeth Borne a confirmé à l'AFP cette reprise le 1er novembre.

A lire aussi

Sur le même sujet

A Saint-Maur, la colère des habitants face au balai incessant des avions

Les + Lus