• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Menacé de fermer dès cet été, le train de fret de fruits et légumes de Rungis est prolongé quelques mois

Le train des primeurs au départ de Perpignan, vers le marché d'intérêt national de Rungis (Val-de-Marne), en mai 2019. / © RAYMOND ROIG / AFP
Le train des primeurs au départ de Perpignan, vers le marché d'intérêt national de Rungis (Val-de-Marne), en mai 2019. / © RAYMOND ROIG / AFP

Le ministère des Transports annonce ce vendredi que le dernier train de primeurs entre le marché de Rungis et Perpignan sera maintenu au-delà du mois de juin. La ligne risquait d’être remplacée par des camions, faute de rentabilité.

Par PDB/AFP

Le train de primeurs du marché de Rungis, au sud de la région parisienne, va bénéficier d’un sursis de quelques mois. Le ministère des Transports indique ce vendredi que la ligne de fret de fruits et légumes « continuera de circuler au moins jusqu'à la fin de la saison haute en cours ».

« Il n'y aura donc pas d'interruption de cette liaison ferroviaire fin juin comme c'était initialement envisagé », annoncent ainsi les autorités.

Le dernier train à desservir le grand marché francilien risquait de mourir le 30 juin, faute de rentabilité et notamment du fait de la vétusté des wagons.

L’option du transport combiné, avec des conteneurs directement posés sur les wagons

Reste ceci dit encore à trouver une « solution ferroviaire pérenne », d'ici fin 2019. « Un groupe de travail, sous l'autorité du ministère chargé des transports, se réunira chaque mois jusqu'à la fin de l'année, afin d'élaborer et mettre en œuvre collectivement cette solution ferroviaire pérenne », précise l’annonce.

Plusieurs options sont discutées. L’une d’entre elles serait une liaison en « transport combiné », qui permet de faire voyager les conteneurs sur des trains.
 

Des camions entiers placés sur des trains ?

Un dispositif permettant de placer les camions entiers sur des trains est également envisagé. L’idée étant de mettre en place une « autoroute ferroviaire » entre Barcelone, Perpignan et Rungis « à horizon 2022 ».

Le train de primeurs, qui assure chaque jour l’acheminement de 1 400 tonnes de fruits et légumes, devrait donc évoluer pour survivre.
 

Sur le même sujet

Dans le Val-de-Marne, des balades pour sensibiliser les riverains aux inondations

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer