• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Val-de-Marne - L'incinérateur controversé sera bien construit à Ivry

© IP3 PRESS/MAXPPP
© IP3 PRESS/MAXPPP

L'incinérateur de déchets d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) va être construit. Le Syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères (Syctom) de l'agglomération parisienne a annoncé mercredi avoir obtenu le permis de construire.

Par MT/AFP

Le projet controversé, intitulé Ivry-Paris XIII, prévoit de remplacer la déchetterie actuelle présente sur le site. La Commission d'enquête avait rendu un avis favorable sur le projet en août dernier.

"La délivrance de ce permis de construire a donc conduit le Syctom à autoriser la poursuite du marché de conception-construction-exploitation du projet à Ivry, permettant ainsi le démarrage des travaux d'une installation qui viendra remplacer l'usine d'incinération (UIOM) actuelle, dont la durée de vie ne peut être prolongée", a annoncé le Syctom dans un communiqué.

Le projet s'inscrit dans le cadre de la fin d'exploitation du site actuel prévue pour 2023. "Ce permis de construire s'accompagne également du permis de démolir l'usine actuelle", a précisé le Syctom.
 

Transition entre 2023 et 2027

La période de transition entre la démolition de l'ancienne usine et l'exploitation progressive de la nouvelle déchetterie s'effectuera entre 2023 et 2027.

La construction de ce nouveau centre d'incinération des déchets, sujet de réflexions depuis 2003, a suscité de nombreuses polémiques ces dernières années, de la part de plusieurs associations environnementales et élus écologistes. En 2017, une pétition lancée par les habitants de la commune d'Ivry et des collectifs locaux avait récolté plus de 27.000 signatures.

A terme, le futur incinérateur pourra traiter 730.000 tonnes de déchets par an. La construction et l'exploitation prévue pour une durée de 23 ans de l'usine représentent un montant global de 1,8 milliard d'euros.

Le Syctom traite les déchets ménagers de près de 6 millions d'habitants de 85 communes d'Île-de-France, dont Paris.
 

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus