• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Valérie Pécresse annonce que le passe Navigo permettra d'emprunter les batobus

Bientôt, des bateaux et un bus électrique pour compenser la fermeture des berges
Invitée de Dimanche en politique, la présidente du conseil régional d'Île-de-France a annoncé sa volonté de favoriser le transport fluvial. Elle est revenue sur la porposition d'Anne Hidalgo de lancer des bus électriques le long de la Seine.

Invitée de France 3 Paris Île-de-France, Valérie Pécresse a confirmé son annonce de développer le transport fluvial de voyageurs. Elle attend de voir pour financer le projet de tram-train d'Anne Hidalgo. Deux projets présentés comme alternatifs à la piétonnisation des voies sur berges.

Par Daic Audouit

Le duel Hidalgo/ Pécresse continue sur la question de piétonnisation des voies sur berges. 

Après la polémique sur le chiffrage des embouteillages, place au combat sur les solutions alternatives. 

Invitée de "Dimanche en Politique", Valérie Pécresse a confirmé ses annonces parues dans le JDD sur le transport fluvial des voyageurs. "Dès la semaine prochaine, tous les détenteurs d'un pass navigo pourront, pour 3 euros 30 par mois, circuler gratuitement sur les batobus à volonté", explique la présidente (LR) du conseil régional d'Ile-de-France.
Elle présente ce projet comme son  alternative à la piétonnisation des berges. Une forme "d'écologie incitative et non punitive". "Ca permettra pour ceux qui le souhaitent d'échapper aux bouchons des quais haut", poursuit-elle. 

"Ecologie non punitive"

Vendredi, c'est Anne Hidalgo qui, lors de ses voeux, a présenté  son projet. Un tram-train qui relierait Paris d'Est en Ouest en empruntant les quais. C'était une promesse de campagne d'EELV qu'elle avait reprise à son compte entre les deux tours. Toute opération de transports doit recevoir l'aval du STIF, dont Valérie Pécresse est présidente. Est-elle prête à financer ce projet ? 

"Moi je ne fonctionne pas comme cela. Je suis entrain de signer un plan état-région de 3 milliards d'euros. Dans ce contrat qui a été négocié par mon prédécesseur, il n'y a pas le moindre mot sur ce mode de transport", déclare Valérie Pécresse. "Ce bus (le tram train n'a pas de rail ou de cathéner) est prévu nulle part, il n'est financé par personne", martèle-t-elle. 

"Pour l'instant, il faut trouver de l'argent. Que Madame Hidalgo nous dise où ? " prévient-elle. "Je suis prêt à regarder toutes les solutions innovantes mais le problème c'est l'argent. Est-ce-que Madame Hidalgo est prête à financer ce bus. Et combien ? Car pour l'instant, le contrat de plan état-région conclu jusqu'en 2020 ne mentionne à aucune ligne ce projet", répète la présidente de la région Ile-de-France. 

► Retrouvez l'émission en intégralité


A lire aussi

Sur le même sujet

Autour de Notre-Dame, les petits Parisiens font leur rentrée dans des écoles décontaminées au plomb

Les + Lus