• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Abattoir de Houdan : des peines d'amende requises contre le directeur et trois ex-salariés

© L214
© L214

Ils sont poursuivis pour de mauvais traitements infligés aux animaux dans l'abattoir porcin situé à Houdan. Des peines d'amendes de 450 à 1500 euros ont été requises contre cinq personnes par le tribunal de Versailles.

Par France 3 Paris IDF / VP avec AFP

Des amendes ont été requises jeudi contre le directeur de l'abattoir porcin de Houdan. Trois ex-salariés et un
agent public sont également poursuivis.
C'est le dernier établissement de ce type dans la région. Les militants de l'association L214 avaient déposé une plainte en 2017 pour mauvais traitements à animaux. 
 

Deux amendes maximales de 750 euros et une troisième de 1.500 euros ont été réclamées contre Vincent Harang, le directeur. On lui reproche des installations non conformes, des locaux mal aménagés et un manque de formation du personnel.

Des amendes de 400 et 750 euros ont été requises contre trois ex-employés, qui n'étaient pas présents à l'audience. Ils avaient utilisé un aiguillon électrique de façon répétée ou porté des coups de pied aux bêtes récalcitrantes dans le couloir les menant au puits à CO2.

Une amende maximale de 750 euros a été requise contre un agent de la Direction départementale de protection de la population (DDPP). Il lui était reproché d'avoir donné des coups d'aiguillon électrique à des animaux alors qu'il n'était là que pour contrôler la chaîne d'abattage.

La décision du tribunal est attendue le 15 mars.
 

Sur le même sujet

cirque Romanès

Les + Lus