Découverte d'une fraude à l'Urssaf de 4 millions d'euros dans les Yvelines

© Eric Piermont/AFP
© Eric Piermont/AFP

L'un des initiateurs présumés d'une vaste fraude, portant sur 4 millions d'euros, au détriment de l'Urssaf des Yvelines, a été mis en examen à Versailles.

Par Christian Meyze et AFP

Un Turc de 26 ans, a été mis en examen le 16 avril pour "travail dissimulé, abus de biens sociaux, recel d'abus de biens sociaux et escroquerie en bande organisée" et écroué. Son père, âgé de 51 ans  est recherché en Turquie.

Les deux hommes sont soupçonnés d'être à l'origine d'un système bien rôdé: en 2013, ils auraient d'abord créé deux sociétés dans les Yvelines,
prétendument de BTP, mais qui s'avèrent être des sociétés fantômes ayant vocation à être fermées au bout d'un an. Leur unique objet était d'émettre des fausses factures pour des prestations bidon à destination d'au moins une quinzaine d'entreprises, soupçonnées de complicité, parmi lesquelles un bar des Yvelines ou un volailler de Seine-Maritime. 

Les entreprises payaient les sociétés fantômes pour ces fausses prestations. Les deux suspects prélèvent alors une commission de 10% minimum sur les versements et rétrocèdent le reste avec de fausses factures sous forme de chèques ou espèces aux entreprises, qui les utilisent pour payer des salaires au noir. Le montant total de la fraude et le préjudice de l'Urssaf atteignent environ 4 millions d'euros.

C'est la cellule de renseignement financier de Bercy, Trafin, qui avait signalé des flux suspects à la justice, l'année dernière. Une enquête avait alors été confiée aux policiers de Plaisir, dans les Yvelines, épaulés par le Groupement d'intervention régional (GIR 78). Entre les fortes rentrées d'argent pour une société qui n'avait pas de salariés, les retraits d'espèces de plus de 150.000 euros et 20.000 euros transférés en Turquie: la SARL du père est très vite apparue plus que frauduleuse.



Sur le même sujet

Les + Lus