• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Manifestations de lycéens : 148 personnes interpellées à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines

146 personnes ont été interpellées en marge des manifestations des lycéens à Mantes-la-Jolie (Yvelines). / © France 3 Paris Île-de-France
146 personnes ont été interpellées en marge des manifestations des lycéens à Mantes-la-Jolie (Yvelines). / © France 3 Paris Île-de-France

Voitures incendiées et heurts avec la police : 148 personnes interpellées aux abords du lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie dans les Yvelines.

Par MT/AFP

Un total de 146 personnes a été interpellé jeudi devant un lycée de Mantes-la-Jolie après des heurts et dégradations dans cette commune des Yvelines, selon le commissaire de la ville.

Ces arrestations ont eu lieu après de nouveaux incidents à proximité du lycée Saint-Exupéry, où deux voitures ont été incendiées jeudi et où des heurts ont éclaté avec la police. Les interpellés sont soupçonnés de "participation à un attroupement armé", a détaillé le commissaire Arnaud Verhille.
Les mains entravées ou sur la tête, à genoux ou assis au sol, des dizaines d'entre eux étaient rassemblés dans le jardin d'un pavillon et dans une maison associative par quelque 70 policiers mobilisés pour cette opération.

Certains interpellés ont déjà été conduits dans des commissariats du département pour être fixés sur leur sort et savoir si des poursuites sont engagées à leur encontre, selon la source policière. Ce coup de filet intervient après de récents incidents autour de lycées à Mantes-la-Jolie.

Ailleurs en France, des heurts ont également éclaté aux abords de plusieurs établissements dans le sillage d'une mobilisation réactivée par les "gilets jaunes" et qui en est à son quatrième jour.


Le maire porte plainte
Après ces violences, le maire a annoncé qu'il allait porter l'affaire en justice : "La Ville a porté plainte pour les dégradations constatées et je souhaite que les casseurs soient poursuivis et condamnés", a-t-il annoncé par communiqué.

Et d'ajouter : "Je condamne avec la plus grande fermeté ces violences et je mesure le traumatisme subi par les riverains."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bande-annonce : Derrière la vitrine des grands magasins

Les + Lus