• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

“Gilets jaunes” : vers une propagation des blocages aux universités ?

Le site de Censier de l'université Sorbonne-Nouvelle (Paris 3). / © IP3 PRESS/MAXPPP
Le site de Censier de l'université Sorbonne-Nouvelle (Paris 3). / © IP3 PRESS/MAXPPP

Le site de Censier de la Sorbonne-Nouvelle (Paris III) dans le 5e arrondissement de Paris est bloqué ce mardi 4 décembre par un groupe d'étudiants. De nombreux lycées sont également perturbés par des blocages en Île-de-France dans le sillage des "gilets jaunes".

Par Marc Taubert

Le mouvement va-t-il faire tache d'huile ? Après les lycées, les universités. Le site de Censier de la Sorbonne-Nouvelle (Paris III) dans le 5e arrondissement de Paris a été bloqué ce mardi 4 décembre et les cours annulés.

L'université précise sur Twitter qu'un "groupe d'individus a pénétré de force sur le campus de Censier ce matin, malgré un dispositif de sécurité renforcé" et qu'en "conséquence, aucun cours n'aura lieu aujourd'hui".

Dans la ligne de mire des manifestants : "l'augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers et soutien aux Gilets jaunes", peut-on lire sur le site Revolutionpermanente.fr.
 

Augmentation des frais des étudiants étrangers

Car pour les étudiants étrangers, les frais pourraient passer de 170 à 2.770 euros en licence, et de 243 ou 380 euros en master ou en doctorat à 3.770 euros. Une mesure qui ne passe pas à Censier où le site affirme qu' "1 étudiant sur 3 est un étudiant étranger".

À cela, l'université répond que "les justifications invoquées pour ce blocage, à savoir le refus de l’augmentation des droits d’inscription pour les étudiant.e.s extracommunautaires, sont d’autant moins fondées que le CA s’est prononcé vendredi dernier contre ce projet par une motion votée à l’unanimité."
 

Vers un blocage de Tolbiac

Alors que le gouvernement tente de jouer l'apaisement en annonçant une série de mesures (moratoire de six mois sur la hausse de la taxe carbone, un gel des tarifs du gaz et de l'électricité cet hiver et aucun durcissement du contrôle technique automobile avant l'été), l''entrée des étudiants dans les mouvements de manifestation représente un risque important.
Une AG où des centaines d'étudiants étaient présents a acté le blocage du site de Tolbiac (Paris 1), dans le 13e arrondissement de Paris. Quelle sera l'attitude des autorités face à ces perturbations ? En avril dernier, un mouvement avait déjà secoué ce site. Il avait été débloqué par la police au bout de 26 jours.

A lire aussi

Sur le même sujet

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats

Les + Lus