Municipales 2020 - À Conflans-Sainte-Honorine fief historique des socialistes, le maire LR sera-t-il réélu ?

Les habitants de Conflans-Sainte-Honorine vont-ils revoter pour leur maire (LR) sortant, Laurent Brosse ? / © France 3 Paris Ile-de-France
Les habitants de Conflans-Sainte-Honorine vont-ils revoter pour leur maire (LR) sortant, Laurent Brosse ? / © France 3 Paris Ile-de-France

Un maire LR sortant élu grâce aux divisions de l'opposition, une candidature écolo rassemblant l'ensemble des partis de gauche, et des listes citoyennes. Les municipales 2020 promettent d'être disputées à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines.

Par Antoine Marguet avec MT

En 2014, Laurent Brosse a fait basculer Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) à droite. Après avoir rénové une partie du centre-ville, le maire sortant se représente. Il est soutenu par Les Républicains mais aussi par la République En marche. Une double étiquette car faute d’avoir trouvé des candidats, le parti présidentiel préfère mise sur un sortant.

"LR et LREM ont considéré que le travail que je menais depuis 6 ans était un bon travail et m'ont proposé d'apporter leur soutien. Je n'ai pas refusé", explique Laurent Brosse, maire (DVD) de Conflans-Sainte-Honorine.
À Conflans-Sainte-Honorine fief historique des socialistes, le maire LR sera-t-il réélu ?
Les municipales 2020 promettent d'être disputées à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines. - France 3 Paris Ile-de-France - Antoine Marguet, Yoann Dorion et Sandra Sonder
 

Union de la gauche

Dans ce fief historique pour les socialistes, les partis de gauche ont réussi un exploit : s’unir dans une seule liste menée par l’écologiste Gaël Callonnec. Et ce n’était pas gagné car à l’époque, c’est bien grâce au maintien de sa candidature que Laurent Brosse s’était imposé dans une quadrangulaire.

En 2014, Gaël Callonnec voulait faire barrage au socialiste Philippe Esnol. Six ans plus tard, il dénonce la politique droite dure de celui qu’il a contribué à faire élire.

"Pendant 6 ans, nous avons eu une politique budgétaire relativement dogmatique parce que nous n'étions ni surendettés et nous disposions de marches de manœuvre budgétaire", affirme Gaël Callonnec, Liste Conflans Assemblée citoyenne, soutenue par le PS, le PC, EELV, Générations et LFI.
 

Des listes sans étiquette

Mais la gauche aura de la concurrence avec Jean-Loup Burtin, proche de l’ancien maire Philippe Esnol. Il devrait présenter une liste citoyenne.

"J'appelle Conflans-Sainte-Honorine 'La belle endormie'. Pendant 6 ans, elle s'est reposée sur tout le travail qui avait été fait depuis Michel Rocard, Jean-Paul Huchon et Philippe Esnol", pense Jean-Loup Burtin, tête de liste Conflans Nouvel élan.

À gauche encore, Ali Kaya sera présent pour Lutte ouvrière. Hippolyte Djizanne assure qu’il mènera une liste sans étiquette.
 

La surprise Victor Pailhac, âgé de 18 ans

Le Rassemblement national laisse encore planer le doute sur sa participation. Mais la vraie surprise à Conflans, c’est Victor Pailhac. A 18 ans, cet étudiant végan s’est engagé avec le REV, le mouvement antispéciste et défenseur de la cause animale.

"Les municipalités doivent vraiment s'investir à la fois pour l'écologie et la cause animale dans un mouvement de transition. Évidemment, l'objectif n'est pas d'avoir une révolution à l'échelle locale, ce n'aurait aucun sens si les autres communes ne suivent pas et si l'on n'a pas de mesures à l'échelle nationale. Mais on a de plus en plus de communes qui sont engagées, par exemple contre les cirques avec animaux. Cela a un réel impact. Il faut que les maires prennent conscience de leur pouvoir", explique Victor Pailhac de la liste Révolution écologique pour le vivant.
 
Reste une question : La République en Marche pourrait-elle revendiquer la victoire à Conflans si Laurent Brosse l’emportait en mars prochain ? Pas évident, surtout avec un scrutin municipal que les sondages annoncent comme catastrophique pour le parti au pouvoir.
 

Sur le même sujet

Les + Lus