Pirater les clés, et démarrer sans effraction : démantèlement d'un vaste réseau de vol de véhicules spécialisé dans le "mouse jacking"

Publié le Mis à jour le
Écrit par PDB / AFP

D’après l'enquête des gendarmes de la brigade de recherches de Saint-Germain-en-Laye, les malfaiteurs pirataient les ondes des clés des voitures, à l'aide de matériel informatique. Le préjudice total est évalué à 1,6 million d'euros.

S'introduire à bord d’un véhicule, sans effraction. Une dizaine d'individus ont été interpellés et mis en examen après le vol de 80 véhicules dans les Yvelines, d’après la gendarmerie et le parquet de Versailles. L’équipe de malfaiteurs, âgés d'une quarantaine d'années et connus des services de police, est soupçonnée d’avoir ciblé des deux-roues et des voitures de la marque du groupe PSA, après repérage.

D’après l'enquête des gendarmes de la brigade de recherches de Saint-Germain-en-Laye, les malfaiteurs utilisaient la technique du "mouse jacking" ("vol à la souris"). Cette pratique consiste à pirater numériquement les ondes des clés des voitures, puis - une fois à l’intérieur des véhicules - démarrer par "l'intermédiaire d'un moyen informatique".

Des véhicules exportés vers l’Afrique ou la Pologne

Selon la gendarmerie, les deux-roues étaient exportés vers l'Afrique par conteneurs. Les voitures, elles, étaient "désossées et les pièces détachées exportées vers la Pologne". Avec un total de 80 véhicules, dont 15 deux-roues, le préjudice est évalué à 1,6 million d'euros.

Au cours des perquisitions effectuées en janvier,  quatre véhicules volés mais aussi des armes, des bijoux, des produits stupéfiants et 24 450 euros en liquide avaient été saisis.