Professeur décapité : une marche blanche en hommage à Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine

Les hommages se poursuivent après la décapitation, vendredi, du professeur Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine. "Nous avons besoin de discuter, d’échanger, de nous serrer les coudes", explique le maire Laurent Brosse, alors qu'une marche blanche est organisée ce mardi.

Des personnes venaient encore, ce mardi matin, se recueillir en hommage à Samuel Paty, à Conflans-Sainte-Honorine.
Des personnes venaient encore, ce mardi matin, se recueillir en hommage à Samuel Paty, à Conflans-Sainte-Honorine. © France 3 PIDF
Alors que Gérald Darmanin a notamment annoncé la fermeture de la mosquée de Pantin, une marche blanche en hommage à Samuel Paty est organisée par la mairie ce mardi à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), en concertation avec le collège et les parents d’élèves. Le cortège doit partir vers 18h30 du collège du Bois d'Aulne, où enseignait le professeur décapité après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

La marche, qui a lieu quatre jours après la mort de l'enseignant, doit ensuite rejoindre la place de la Liberté.
"Il était fondamental que nous ayons ce moment, explique le maire Laurent Brosse (DVD) à France 3 Paris IDF. Un moment d’hommage à Samuel Paty, un moment de recueillement pour la population, et en même temps un moment de rassemblement."

Nous avons besoin de discuter, d’échanger, de nous serrer les coudes

Laurent Brosse, maire de Conflans-Sainte-Honorine

"Depuis samedi dernier j’échange avec la population, évidemment très choquée, bouleversée, parfois en colère après l’attaque terroriste de vendredi soir, ajoute le maire. Nous avons besoin de discuter, d’échanger, de nous serrer les coudes et en même temps d’avoir une perspective d’avenir."
Alors que le département des Yvelines a notamment annoncé sa volonté de rebaptiser le collège du Bois d'Aulne du nom de Samuel Paty, "afin d'honorer la mémoire de l'enseignant", Laurent Brosse estime que les hommages au professeur sont "complètement à la hauteur de son sacrifice". L’édile annonce que la Ville "approuvera la proposition du département", "sous réserve que sa famille soit d’accord". En début d’après-midi, une Marseillaise suivie d’une minute de silence sont par ailleurs prévues à l’Assemblée nationale, toujours en hommage à l’enseignant. A noter aussi que Jean-Michel Blanquer a annoncé que Samuel Paty serait décoré de la Légion d'honneur à titre posthume.

Un hommage national mercredi dans la cour de la Sorbonne, en présence d’Emmanuel Macron

Mercredi en fin d'après-midi, un hommage national se tiendra dans la cour de la Sorbonne, à Paris, en présence d’Emmanuel Macron. Le choix de la Sorbonne, préférée aux Invalides, a été fait "en accord avec la famille du défunt" selon la présidence.

L'Elysée explique que le lieu est un "monument symbolique de l'esprit des Lumières et du rayonnement culturel, littéraire et éducatif de la France" : "Temple de la connaissance, lieu historique de l'enseignement universitaire français, foyer du génie français, la Sorbonne à travers les siècles a toujours su être une tribune pour l'expression des libertés et des idées, un lieu qui aujourd'hui revêt une dimension symbolique forte".

En raison du contexte sanitaire, une jauge devrait limiter le nombre de personnes présentes dans la cour de la Sorbonne. Toujours parmi les hommages, des milliers de personnes s’étaient rassemblées dimanche à Paris, place de la République. Une manifestation initiée par Charlie Hebdo, SOS Racisme et l'association Dessinez Créez Libérez.

Du côté de l’enquête, une quinzaine de personnes étaient toujours en garde à vue, dont quatre collégiens, mardi matin.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société terrorisme faits divers attentat laïcité religion