• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le Versaillais Eric Bellion termine 9ème au Vendée Globe

A 40 ans, c'était son premier Vendée Globe. Le marin boucle son tour du monde en moins de 100 jours, sur un Imoca de la génération 2008, trois semaines après le vainqueur Armel Le Cléac'h.

Par Adrien Gavazzi

99 jours, 4 heures, 56 minutes et 20 secondes. C'est le temps qu'il aura fallu à Eric Bellion pour boucler son tour du monde. Moins de cent jours. Le skipper peut être fier de lui : il réalise le meilleur temps pour un novice sur cette édition du Vendée Globe.
© DAMIEN MEYER / AFP
© DAMIEN MEYER / AFP
Car à 40 ans, Eric Bellion n'a pas vraiment l'habitude des voyages au long cours. S'il s'est engagé dans cette compétition démesurée, c'était pour « porter un message sur la richesse de la différence ». Nous l'avions rencontré quelques jours avant son départ :
Moins de 100 jours plus tard, barbu, cheveux au vent, Eric Bellion franchit la ligne d'arrivée ce lundi 17 heures 58 minutes et 20 secondes. Il termine neuvième au classement. 
A peine arrivé, il laisse exposer sa joie : « J'ai vécu une aventure complètement folle, à tous les niveaux. Je n'avais vraiment pas imaginé ça. Le Vendée Globe, c'est l'aventure ultime, c'est le truc le plus dingue au monde. Le tour du monde sur cette machine, c'est fou ! »

A lire aussi

Sur le même sujet

maitrise

Les + Lus