• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Vendée Globe : les Franciliens toujours dans la course

Ambiance et foule lors du départ de Louis Burton. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Ambiance et foule lors du départ de Louis Burton. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Si la bataille fait rage entre les leaders du Vendée globe, la lutte continue aussi parmi les autres skippers. Point sur le classement des naviguateurs franciliens, toujours dans la course : Louis Burton, Fabrice Amédéo, Stéphane Le Diraison, et Eric Bellion.

Par PDB

Ils ont largué les amarres, il y a maintenant 22 jours. Que de chemin parcouru depuis les Sables-d’Olonne et déjà l’écart est conséquent entre les leaders, et les poursuivants du Vendée globe.

Si la bataille fait rage entre Alex Thomson (1er), Armel Le Cléac'h (2ème) et Sébastien Josse (3ème), derrière aussi c’est la lutte.

Notamment pour les skippers franciliens, toujours dans la course. Des marins aux fortunes diverses au classement, mais bien décidés à boucler ce tour du monde surnommé  "l’Everest des mers". 

11ème : Louis Burton

Louis Burton, skipper de Bureau Vallée. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Louis Burton, skipper de Bureau Vallée. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Le skipper de Bureau vallée est à la tête d’un peloton de dix bateaux. Le Parisien est au milieu de l’Atlantique sud à quelques 1.500 miles du cap de Bonne-Espérance, ralenti par un vent faible et capricieux en raison de l’anti-cyclone de Sainte-Hélène.
Bricoleur, Burton a réparé deux avaries sur son bateau. Le Francilien a désormais hâte de découvrir l’océan Indien.

15ème : Fabrice Amédéo 

Fabrice Amedeo, sur son bateau. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Fabrice Amedeo, sur son bateau. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Le skipper dispute son premier Vendée globe. Le Francilien à la barre de Newrest - Matmut lui aussi bataille ferme : les conditions météos restent compliquées.

Pour autant le marin - journaliste par ailleurs - garde le moral, et vogue vers le cap de Bonne-Espérance.

17ème : Stéphane Le Diraison

Stéphane Le Diraison, skipper de Compagnie du lit-Boulogne Billancourt. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Stéphane Le Diraison, skipper de Compagnie du lit-Boulogne Billancourt. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
A la barre de Compagnie du lit - Boulogne-Billancourt, Stéphane Le Diraison doit lui aussi trouver le temps long. En principe, d’ici peu la navigation devrait être plus favorable.
Mais des dépressions devraient être au menu dans l’hémisphère sud. "Le jeu consiste a bien les négocier, de passer de l’une à l’autre tout en négociant sa trajectoire", explique le navigateur lors d’une récente liaison radio.

19ème : Eric Bellion

Eric Bellion. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Eric Bellion. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Sur Comme un seul homme, Eric Bellion est classé 19ème. Le skipper vit actuellement un moment difficile : après avoir mal dormi, le naviguateur est très fatigué.

Pour l’heure, Bellion ménage son bateau et lui-même : "Je dois me reposer, me ressourcer pour continuer de plus belle".
Partis le 6 novembre dernier, les skippers tentent de battre le record détenu par François Gabart, en janvier 2013 : 78 jours, 2 heures, 16 minutes, et 40 secondes.

Sur le même sujet

Rafle du Vel' d'Hiv' : 77 ans après, Joseph Schwartz, rescapé, témoigne

Les + Lus