• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Yvelines : routier passé à tabac, un deuxième suspect mis en examen

© Antoine Marguet
© Antoine Marguet

Un deuxième homme, soupçonné d'avoir participé au passage à tabac d'un routier vendredi dans les Yvelines, a été mis en examen et laissé libre sous contrôle judiciaire.

Par AFP

Un deuxième homme, soupçonné d'avoir participé au passage à tabac d'un routier vendredi dans les Yvelines, a été mis en examen et laissé libre sous contrôle judiciaire. Ce jeune majeur, inconnu des services de police, s'est livré au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).
Vendredi, la victime, âgée de 60 ans, qui circulait sur la D30 entre Achères et Conflans-Sainte-Honorine, a été violemment frappé par les cinq occupants d'une voiture. Les agresseurs avaient été vexés d'avoir été doublés par son camion. Le conducteur du camion eu la cheville cassée, ses agresseurs lui ayant roulé dessus en prenant la fuite. Le jeune majeur qui s'est livré au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine, dont l'âge n'a pas été précisé, a reconnu être le conducteur du véhicule. Lors de sa garde à vue, il a affirmé ne pas s'être rendu compte d'avoir roulé sur le pied du routier.
Lui et les autres occupants de la voiture l'auraient alors suivi jusqu'au parking où il se rendait pour lui demander des explications. La dispute aurait débuté à ce moment-là.

Un premier suspect, qui avait été oublié sur la route par ses amis après les faits, a été mis en examen dimanche à Versailles et libéré sous contrôle judiciaire. Ce militaire de 22 ans, originaire de Poissy (Yvelines), avait dit aux enquêteurs avoir été pris en auto-stop par les automobilistes. Or il s'est révélé être le propriétaire du véhicule. 
Le parquet de Versailles a ouvert dimanche une information judiciaire pour violences volontaires avec arme en réunion ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à huit jours.

Sur le même sujet

Des urinoirs féminins à Paris plages

Les + Lus