Vendée : attention aux magasins "éphémères"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurent Quembre

La Préfecture de Vendée appelle les consommateurs à la vigilance à propos des magasins éphémères, qui s'installent le temps d'écouler leur marchandise, parfois avec des méthodes agressives et bien rôdées. 

C'est un phénomène qui prend de l'ampleur en France : la vente d'objets de maison, de meubles, d'électroménager dans des magasins "éphémères". 
Et dont les méthodes de vente sont à l'origine d'un nombre croissant de plaintes. 

Au départ, un cadeau

Ca commence toujours de la même façon : le futur client reçoit un coup de fil ou un courrier, qui l'avertit qu'il a gagné un cadeau (une radio, une friteuse, etc...) et qui l'invite à venir retirer son lot. 
Une fois sur place, le client est "pris en main". Le pressing du vendeur commence.
Rabais exceptionnels, loterie, l'argumentaire commercial joue sur le fameux "effet d'aubaine" qui fait qu'on achète sans réfléchir.
Lorsqu'il ressort, le client a passé commande d'un lot de casseroles, d'un matelas grand confort, d'un canapé... en général facturé au prix fort, et qui sera livré dans des délais reccord. 
Le temps de s'apercevoir qu'on s'est fait avoir, il est trop tard !

C'est ce qui est arrivé, par exemple, à ce couple de Boulogne-sur-mer, qui raconte sa mésaventure sur le site de La Voix du Nord : "On avait gagné une essoreuse à salade et un caméscope numérique. Comme on passait dans le coin, on est entré."
Ou à ce couple d'ouvriers de Thiérache : « Ils nous ont endormis avec leurs belles paroles, leur champagne, leur tombola et leurs remises. En rentrant à la maison, on s'est dit qu'on avait fait une grosse bêtise. ». 
Autre histoire : celle de ce couple de retraités du sud qui a signé un crédit pour un salon, et qui n'a pas pu se rétracter. Et qui a fini par déposer plainte, comme le raconte le Midi Libre. 

Comment éviter de se faire piéger ? 

D'abord, flairer le piège. Méfiance si on vous invite par téléphone à venir retirer (en couple) un cadeau. Le mieux est de ne pas y aller. 

Si vous décidez de vous déplacer malgré tout, il vous sera difficile de résister au démarchage très pressant pendant la visite du magasin. 
Méfiez vous des rabais substantiels (le plus souvent illusoires), et de l'offre d'une livraison très rapide après l'achat. Il faut absolument refuser une livraison anticipée, qui n'a pour seul objectif que de vous empêcher d'exercer votre droit de rétraction pendant le délai de réflexion. 

C'est ce que la Préfecture de Vendée, qui constate une recrudessence de ce type de ventes dans le département, précise dans un communiqué. 

"Si vous êtes invités à vous déplacer dans l’un de ces établissements pour retirer un cadeau, le Service de la sécurité et de la protection économique du consommateur (S.P.E.C.) de la Direction départementale de la protection des populations, vous informe que vous êtes couvert par la réglementation protectrice du démarchage à domicile.
Vous bénéficiez alors de 7 jours pour annuler éventuellement votre commande et vous ne devez effectuer aucun paiement sous quelque forme que ce soit avant la fin de ce délai (espèces, chèques, autorisation de prélèvements...)."
 
"Il est également interdit de livrer les produits achetés pendant ce délai de réflexion et les consommateurs sont invités à refuser toute proposition de livraison anticipée ; un client livré pendant le délai de réflexion de 7 jours sera peu enclin à faire valoir son droit à rétractation."

Un nouveau concept : les produits déstockés vendus à prix cassé

D'autres types de boutiques éphémères apparaissent : les boutiques qui vendent des produits ménagers ou de l'électro-ménager à prix cassé (de -20 % à -50 %). Des produits qui proviennent de déstockage. 
Ces boutiques s'installent pour un bail de quelques semaines, puis repartent dans une autre ville ou une autre région.
C'est le principe de la vente flash, mis au goût du jour.
Un peu comme de la vente sur internet, mais à la différence qu'on peut voir et toucher les produits ... et les emmener.  
Voir le reportage

reportage sur la boutique éphémère Chronostock en Vendée
En résumé : les boutiques éphémères, pourquoi pas. 
Mais ne pas oublier de comparer les prix (les bonnes affaires n'en sont pas toujours) et surtout : méfiez-vous des démarcheurs et des vendeurs trop entreprenants !