Notre-Dame-des-Landes: nouvelle manifestation ce mercredi à Saint-Nazaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Evelyne Jousset

Le paysan, le tracteur et l'aéroport. Sylvain Fresneau, porte parole des paysans en colère sera jugé le 28 aout pour violence sur l'escadron de gendarmerie mobile de Luçon " avec usage ou sous la menace d'une arme " : son tracteur

Il étaient une quarantaine de militants à demander la restitution du matériel à Sylvain Fresneau ppendant que  ce dernier déposait avec son avocat une requête. Cette demande sera examinée le 17 juillet.
Pour ce qui est des faits qui lui sont reprochés Sylvain Fresneau affirme qu’il se contentait, le 21 juin dernier, de manœuvrer avec son tracteur et sa remorque, devant la mairie où les commissaires enquêteurs attendaient d'entrer.
 « J'ai placé mon tracteur et la remorque entre les manifestants et les gendarmes pour protèger les manifestants de la charge qui était menée contre eux. »
Ce jour-là les deux engins ont été confisqués pour les besoins de l’enquête. Les opposants à l’aéroport, parmi lesquels la confédération paysanne, demandent la restitution du matériel agricole. Un premier rassemblement a eu lieu la semaine dernière devant le palais de justice de Saint-Nazaire. Une autre s'est déroulé ce mercredi.

La justice tranchera sur le fond le 28 août prochain, mais Sylvain Fresneau a fait valoir devant le juge que lui et ses associés
ont besoin du tracteur, le plus puissant de l'exploitation, pour assurer fauchage et moissons.