• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Hélyce s'élance à Saint-Nazaire

© carene Saint-Nazaire
© carene Saint-Nazaire

Pas de décolage pour Hélyce mais une mise en route en douceur pour ce nouveau bus à haut niveau de service qui va simplifier la ville pour tous les nazairiens

Par Christophe Turgis

Hélyce va être mis en service en service ce week-end. Et sera gratuit toute la semaine de la rentrée. Le réseau de bus de Saint-Nazaire, vieillissant et pour tout dire pas très efficace, va être totalement remanié pour l'occasion. Avec ce nouveau système de transport public, l'agglomération de Saint-Nazaire toute entière se dote d'un outil de mobilité exemplaire. Avec lequel la part d'usage de la voiture devrait enfin fléchir ! À Saint-Nazaire, la part des transport publics est anormalement basse, avec seulement 4%, par rapport aux agglomérations de même taille.

Des temps d'attente acceptables
Hélyce fait le lien entre les zones urbaines denses, les zones d’activités et commerciales, les lycées et les centres de formations, et enfin plusieurs pôles d’habitat sur les communes de Saint-Nazaire, Montoir et Trignac. Le service commence tôt le matin vers 5h 15 et se termine en soirée vers 23h 15.
La fréquence de passage des bus, ce qui détermine le temps d'attente pour les voyageurs, du lundi au vendredi est de 10mn jusqu'à 19h, sur le tronc commun qui va de Gavy à la gare Sncf, puis un bus sur deux se rend soit vers le terminus Mairie de Trignac soit vers celui de Montoir Moulin. Avec des fréquences plus faibles en soirée.
Le week-end c'est moins bien. Le samedi la fréquence passe au 1/4 d'heure et le dimanche le service flanche carrément avec une fréquence à la demi-heure.

Des aménagements soignés
Les station sont de type "tramway" avec un quai haut, des services d'information aux voyageurs et des distributeurs de tickets. Les bus accessibles de plein pied, donc pratiques pour les personnes handicapées, sont spécifiques à cette nouvelle ligne qui circule sur une voirie aménagée à la vitesse commerciale de 20 km/h. Dans les zones de cohabitation élevée avec le trafic automobile, les voies des bus sont séparées et les véhicules prioritaires aux intersections, ailleurs les bus passent dans la circulation générale apaisée.

Une fête pour  commencer
Samedi 1er et dimanche 2 septembre, les nazairiens fêterons l'arrivée d'Hélyce. Avec musique et danse à bord des bus et aux abords des stations, samedi après-midi. Des spectacles de rue et des musiques traditionnelles de tous les pays le soir, autour de la nouvelle gare routière. Dimanche, les sportifs pourront participer aux foulées Hélyce et découvrir à pied le tracé de la ligne.

La gratuité pour s'élancer
Gratuit, mais seulement la première semaine. Histoire de goûter la qualité du service proposé. Ensuite, les tarifs habituels de la Stran s'appliqueront pour voyager avec Hélyce. 1.10 euro le ticket par carnet de 10. Le taux de recouvrement à Saint-Nazaire, c'est à dire la part payée par les voyahgeurs du coût total du transport est de 20%. (environ 30% à Nantes à titre de comparaison).

 

Voir le ciel par dessus le toit. Confortable, Hélice est aussi poétique. / © carene Saint-nazaire
Voir le ciel par dessus le toit. Confortable, Hélice est aussi poétique. / © carene Saint-nazaire

Un investissement de 55 millions d'euros
Études, aménagements de voirie, véhicules, Hélyce devrait coûter 55 millions d'euros. 335 000 euros, c'est le prix de chacun des 14 bus Mercedes, qui sont ce qui fait de mieux en manière de confort pour les voyageurs et de respect de l'environnement. Des véhicules assemblés chez Evobus à Ligny-en-Barrois en Lorraine.
18 mois de travaux ont permi, outre les aménagements de voirie pour favoriser le passage du nouveau venu, de repenser la ville. Tout à changé dans le quartier de la gare, ou sur l'avenue de la République par exemple. Donnant ainsi à Saint-Nazaire un air de ville moderne... tout neuf !


en savoir plus avec le site web de la Stran

Le Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) est apparu tout d'abord sous le nom de Bus Rapid Transit (BRT) dans les grandes agglomérations d'Amérique du nord. Puis il s'est développé d'une manière rapide dans les grandes villes d'Amérique du sud, les BRT disposent même de voiries réservées sur autoroutes et permettent de relier des zones distantes de plusieurs dizaines de kilomètres comme à Curitiba au Brésil.

En France, sans porter le label BHNS, une première ligne de bus en site propre intégral avait fait une apparition timide dans la banlieue parisienne à Évry dans les années 1970. Il a fallu attendre les années 2000 pour voir apparaître des BHNS ici et là. Et encore sans atteindre toujours les standards de qualité qui doivent être associés à cette appellation !

À Nantes le principe de BHNS a fait l'objet d'un dépôt de marque avec la création du vocable BusWay, manière de faire la synthèse dans l'esprit du public entre bus et tramway !

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus