• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Chronobus, sur le C4 ça va cahin-caha

© Christophe Turgis
© Christophe Turgis

Les Chronobus sillonnent depuis 10 jours les rues de l'agglomération nantaise, le bruit de fond n'est pas toujours aimable à leur égard, alors ce matin j'ai pris le C4

Par Christophe Turgis

Mon petit doigt numérique gazouille de petits bruits à propos des Chronobus, volontiers en retard, ou surchargés matin et soir. Du côté de la Tan, on ne dit rien. Au mieux, on indique observer le trafic jusqu'aux vacances de la Toussaint et faire les ajustements nécessaires après.

7h30 ce jeudi, ligne C4, arrêt Ragon en direction du terminus Gréneraie. Il tombe de grosses gouttes orageuses, l'abribus n'est pas étanche, mais fait au moins fonction de parapluie. Le bus de 7h36 passe à... 7h36 ! Du monde, mais la demi-douzaine de voyageurs monte sans difficulté. À 7h42, deux bus pour le prix d'un. Dont un bus articulé. De la place à l'intérieur sans souci. 7h48, 7h54, 8h00 les bus passent à l'heure, beaucoup de scolaires, il pleut toujours à verse, les bus ne laissent personne sur le trottoir.

 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis

8h06 pas de bus en vue, le temps passe, les voyageurs commencent à papoter : "Il va passer en même temps que celui de 8h12 c'est certain". 8h12, rien. 8h15, arrive un bus un peu complet, on se tasse cahin-caha. Le conducteur confirme qu'il aurait dû passer à 8h12, tout le monde part. Le bus de 8h06 se serait donc évaporé ? À bord, à chaque arrêt, c'est de plus en plus serré. Mon voisin de plateforme me dit que c'est comme ça tous les matins à l'arrêt Trois-Moulins. Franchement coincé à l'avant on a tout le loisir d'observer la circulation matinale. Avant l'arrêt Pinier, un camion de brasserie s'est installé largement sur la rue pour sa livraison. Alors forcément ça bouchonne. Le bus passe à gauche comme il peut.

 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis

Saint-Paul Salengro, le feu rouge tarde un peu à passer au vert, et la file de voitures retarde notre progression. Félix-Tableau, les lycéens s'aiguayent dans le quartier, on commence à mieux respirer à l'intérieur. Après Pont-Rousseau, le bus dispose d'un couloir. Ça devrait rouler. Sauf que, une espèce de pseudo rond-point placé à mi-parcours, fait que les voitures forcent le passage d'un côté, et grillent la priorité de l'autre. Le bus patiente, et passe son tour trois fois de suite. La cinquantaine de voyageurs à bord aussi ! Il faut au moins être ingénieur à Nantes Métropole pour inventer une crétine... pardon une particularité routière pareille !

 / © Christophe Turgis
/ © Christophe Turgis

Pirmil, c'est la correspondance avec les trams 2 et 3. Tout le monde descend ou presque ! Il est 8h29, pour 8h24 prévues sur la fiche horaire de la ligne C4, le bus a pris 5mn de retard. Grave ? "Ah bon" ? dit ma voisine de voyage : "ça roulait bien ce matin, c'était pas comme mardi" !
Comme quoi, les gazouillis... ne font pas toujours le même bruit!

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus