• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Laval : la mobilisation contre la ligne à très haute tension de sortir du nucléaire

Le réseau sortir du nucléaire manifestait un peu partout en France aujourd'hui. / © PHILIPPE MERLE/AFP
Le réseau sortir du nucléaire manifestait un peu partout en France aujourd'hui. / © PHILIPPE MERLE/AFP

Plus de 3 000 personnes ont manifesté contre le futur réacteur nouvelle génération (EPR) de Flamanville et la ligne à très haute tension (THT).

Par Xavier Collombier

La plus grosse mobilisation du réseau sortir du nucléaire  a eu lieu à Laval où entre 2.300 et 4.000 personnes, selon la préfecture et les organisateurs, ont défilé notamment pour réclamer l'arrêt de la construction d'une ligne à très haute tension (THT) destinée à relier le futur réacteur EPR de Flamanville (Manche).

Associations locales et Sortir du nucléaire y ont rassemblé dans une ambiance bon enfant des habitants des Pays de la Loire, de Normandie et de Bretagne, rejoints par le sénateur EELV Jean-Vincent Placé et le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, Pascal Durand.

"Nous demandons l'arrêt de la construction de la THT et de l'EPR, un gouffre à plus de 6 milliards d'euros dont le kilowatt coûtera beaucoup plus cher qu'un kilowatt produit avec de l'éolien", a déclaré Sophie Morel, porte-parole de Sortir du nucléaire.

La ligne THT Cotentin-Maine, qui doit s'étendre sur 163 kilomètres entre Flamanville et la région de Laval, est contestée en raison notamment de doutes concernant son effet sur l'environnement et la santé.
Avec AFP

 

Le reportage de Renaud Wagenaar et Nicolas Dalaudier : 




Sur le même sujet

Une voiture tente de forcer un barrage à Vertou

Les + Lus