• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Le chrysanthème, une fleur en or pour les horticulteurs du Maine-et-Loire

La préparation des chrysanthèmes pour la Toussaint chez Challet-Hérault à Nuaillé dans le Maine-et-Loire / © Etienne Lizambard / Maxppp
La préparation des chrysanthèmes pour la Toussaint chez Challet-Hérault à Nuaillé dans le Maine-et-Loire / © Etienne Lizambard / Maxppp

Le Chrysanthème au fil des ans est devenu la fleur de la Toussaint, il s'en produit rien que pour le 1er novembre 22 millions de pieds, dont une bonne partie en Maine-et-Loire

Par Christophe Turgis

Si le chrysanthème est venu du Japon 400  ans avant JC, c'est une plante de la famille des asteracées, autrement dit, une marguerite qui fleurit en automne. C'est en France et en Belgique qu'il s'est imposé à la suite de la guerre de 14-18. Robuste, résistant au gel, fleurissant tardivement, le chrysanthème fut choisi pour orner les tombes des poilus de la Grande Guerre. De l'Armistice du 11 novembre, on est peu à peu passé au 1er novembre. Ailleurs en Europe le chrysanthème est associé à la mort dans les régions plus fortement catholicisées. Italie, Espagne, Pologne, Hongrie par exemple. Ailleurs, et notamment en Australie, on les offrent aux mamans pour la fête des mères.

La fleur de la fête des morts
Le 1er mai a son muguet, la Toussaint a son chrysanthème. Autrefois on allumait ce jour là une bougie sur la tombe des défunts. Puis au cours du 19ème siècle les fleurs ont remplacé les bougies. Des roses surtout. Les romantiques vers 1880 font du chrysanthème leur fleur préférée. Au moment où les feuilles jaunissent, puis tombent, annonçant la saison froide... ou la déprime hivernale ! Et le chrysanthème s'est imposé finalement. Sa robustesse en a fait un  symbole d'immortalité.

Une fleur planétaire
Chrysanthème vient du grec : de Krusos, l'or, et anthemon, la fleur. Près de 400 variétés sont cultivées et commercialisées aujourd'hui dans le monde. La plante a évolué et ses fleurs ont notamment diminué en taille au point qu'on l'a affublé du sobriquet de chrysanthème pompon ! Avec 22 millions de pieds vendus pour la Toussaint et 1.5 million de pieds le restant de l'année, rien qu'en France, la fleur d'or se révèle une affaire... en or pour les horticulteurs ! Un marché de plus de 172 millions d'euros.

La fleur des cimetières
Le Maine-et-Loire produit 16% de la consommation nationale. C'est même chez  Challet-Herault, à Nuaillé près de Cholet, que naissent les chrysanthèmes. C'est le 1er producteur français de boutures de chrysanthèmes qui seront vendues aux professionnels, puis cultivées durant 4 à 6 mois. Et livrées juste avant le 1er novembre.
Dans le département, 200 producteurs se partagent ce marché saisonnier avec plus de quatre millions de pots. On trouve des chrysanthèmes partout, mais les jardineries et la grande distribution se sont emparées du marché au détriment des fleuristes et... des producteurs eux-mêmes. Faisant peser sur les prix leur règle d'airain. Le consommateur payera la potée, selon la qualité et le nombre des fleurs, entre 3 et 15 euros. Une potée qui s'étiolera sur une pierre tombale, seulement 2% seront replantées dans les jardins...


chrysantheme maine et loire toussaint

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus