Cet article date de plus de 9 ans

Vendée Globe : Jean Le Cam, le Roi vise le trône

Dauphin de Vincent Riou en 2005, sauvé par ce dernier en 2009 lors du chavirage de son monocoque, le Roi Jean pourrait accéder au trône pour cette édition 2012-2013.
Son bateau, Synerciel, est l'ancien Gitana Eighty à bord duquel Loïck Peyron avait pris le départ du Vendée Globe 2008-2009. Un monocoque dont les performances ont été renforcées : un mât plus léger, une bôme neuve et ... une nouvelle quille. La quille, justement cet élèment qui lors du précédent Vendée Globe sur VM Matériaux, avait causé une grosse frayeur à Jean Le Cam. Alors troisième de la course, son bulbe de quille s'est décroché, le bateau a alors chaviré. Jean Le Cam sera récupéré par Vincent Riou au terme de 18 longues heures d'attente.
Et cela n'empêche pas le roi Jean de reprendre le départ de cette édition 2012 car, comme il l'a si joliment dit lors de la conférence du presse de présentation des skippers fin septembre : "une course c'est toujours unique si ce n'était pas unique on ne reviendrait pas".
Le budget de Jean Le Cam pour cette édition 2012 est de 2 millions d'euros.

Jean Le Cam est né le 27 avril 1959 à Quimper dans le Finistère. Il est triple vainqueur de la Solitaire du Figaro (1994, 1996, 1999). Il arrive deuxième du Vendée Globe 2004-2005, sept heures seulement après que Vincent Riou ait franchi la ligne d'arrivée. Il abandonne lors de l'édition 2008-2009. 
Il fait partie de l'équipage de l'Hydroptère aux côtés de Alain Thébault, Jacques Vincent, Luc Alphand et Yves Parlier. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe mer voile sports nautiques